Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 120 personnes

Le chocolat noir augmente l'activité cérébrale

Une nouvelle étude met en avant les bienfaits du chocolat. Il rendrait le cerveau plus alerte et attentif. Mais ce n’est pas la seule vertu de cet aliment.

Le chocolat noir augmente l'activité cérébrale Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA

  • Publié 14.05.2015 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le chocolat est un aliment gourmand mais pas seulement. Les plaquettes contenant 60 % de cacao ont aussi tendance à améliorer l’attention. C’est le résultat d’une étude parue dans la revue NeuroRegulation et financée par le fabricant de chocolat Hershey. Dans les instants suivant la consommation de chocolat, l'activité électrique du cerveau, mesurée grâce à des électro-encéphalogrammes, augmente. Les résultas ont également montré une réduction de la pression artérielle chez les 122 participants de l'étude. Des observations que viennent corroborer de précédentes études, indépendantes. Pourquoidocteur a contacté deux experts du chocolat, le Pr Henri Joyeux et le Dr Hervé Robert, pour faire le point sur les bienfaits cet aliment sur la santé.

 

Bon pour le cœur, le cerveau…

Que ce soit pour le système cardiovasculaire ou nerveux, l’intérêt du chocolat commence à être bien démontré. Cet aliment permet d’améliorer l’autonomie des personnes atteintes d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI), une maladie qui se caractérise par des crampes et des douleurs à l’effort. Une étude pilote, parue dans le Journal of the American Heart Association a démontré que du chocolat noir (85 % de cacao) permettait aux patients de marcher plus longtemps, à la différence du chocolat au lait (30 % de cacao).

Ecoutez...
Dr Hervé Robert, auteur du livre Les vertus santé du chocolat : « Ce qui joue, ce sont les polyphénols, en contentration plus importante dans les chocolats noirs. Dans les chocolats au lait, il y a moins de pâte de cacao, donc moins de polyphénols, donc c'est moins efficace. »



A raison de 7,4 grammes par jour, le chocolat permettrait aussi de réduire le risque d’AVC (-48 %) et d’infarctus du myocarde (-27 %). Selon les auteurs des travaux parus dans l’European Heart Journal, cet effet s’expliquerait par une action anti-oxydante, qui préviendrait la formation de plaques d’athérome.

 

Laisser fondre pour mieux en profiter

Pour tirer tout le bénéfice du chocolat, il doit être consommé selon un « rituel » précis. « Il est capable d’envahir votre "palais des saveurs", précise Henri Joyeux. Pour cela, l’idéal n’est pas de le croquer mais de le laisser fondre 3 à 5 minutes entre la joue et la gencive. On évite ainsi l’addiction. Un carré matin et soir suffisent. Si vous êtes en maison de retraite, 2 carrés le matin et 2 carrés le soir, vous le valez bien ! »

 

Des molécules antioxydantes

Comment expliquer qu’un aliment apporte des bienfaits aussi variés ? Il existe en fait un mécanisme commun à toutes ces pathologies. « Le chocolat contient des polyphénols, en particulier des flavanols », explique le Pr Henri Joyeux, auteur de livre Se soigner avec le chocolat (1). Dans le cas du cerveau, « les études in vitro et in vivo ont montré que c’est un excellent antioxydant, poursuit ce cancérologue de l’Institut du Cancer de Montpellier (Hérault). Il peut donc protéger les neurones qui partent de nos papilles linguales, de nos petits nerfs de l’odorat et de l’audition qui stockent toutes les informations dans la zone de la mémoire, l’hippocampe ». En consommer une quantité raisonnable augmente par ailleurs le niveau de « bon » cholestérol (HDL) tout en baissant le niveau de « mauvais » cholestérol (LDL).

 

Ecoutez...
Dr Hervé Robert : « En améliorant le contenu et le contenant, il y a moins de risques, aussi bien sur le plan de l'infarctus du myocarde que des accidents vasculaires cérébraux. »
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Une tablette = une semaine

Le chocolat est aussi un vasodilatateur connu. Il permet d’augmenter le diamètre des artères, ce qui explique les bienfaits de cet aliment dans certaines maladies cardiovasculaires. Le beurre de cacao permet même de réduire la pression artérielle. « Deux carrés par jour peuvent réduire votre hypertension artérielle, stimuler votre mémoire et aiguiser vos réflexes, assure Henri Joyeux. Le meilleur est l’omégachoco, car il associe la graine de lin concassée, qui apporte des acides gras essentiels pour le cerveau (oméga 3) et des fibres, le tout marié aux vertus du chocolat. »

Pour tirer un bénéfice maximum du chocolat, certaines doses doivent être respectées, en raison de son fort apport calorique. « Une tablette de 100 grammes apporte à l’organisme entre 500 et 550 calories. Cela représente un tiers à quart de la ration journalière pour une femme, précise le Pr Joyeux. Voilà pourquoi la tablette ne peut et ne doit être consommée que sur une semaine. Il faut évidemment choisir le noir, concentré en cacao. »

Ecoutez...
Hervé Robert : « On peut tout à fait gérer cela dans son équilibre alimentaire journalier : 10 grammes de chocolat représentent 55 calories. Qu'est-ce que c'est par rapport aux 2 000 calories qu'on mange chaque jour ? »

 

Un aliment riche en nutriments

Le chocolat noir (70 % de cacao et plus) est un aliment incroyablement riche. Il apporte du potassium, bénéfique pour le cœur, du phosphore, bon pour les neurones, mais aussi du calcium et du magnésium… le tout avec relativement peu de sodium. Outre les minéraux, il contient des oligo-éléments essentiels comme le fer, le cuivre, le zinc, le sélénium et le manganèse.

Si les personnes déprimées se tournent vers lui, ce n’est pas par hasard. « Il contient huit molécules formidables que je prescris à raison de 2 à 4 carrés de chocolat par jour à tous mes malades stressés, déprimés par les traitements contre le cancer, confie Henri Joyeux. La théobromie est un euphorisant, la théophylline est bonne pour la respiration, la caféine pour le réveil du matin. La sérotonine est un neurotransmetteur qui agit vers la fin de la journée pour le sommeil et le bien-être. La phényléthylamine et la tyramine stimulent l’activité cérébrale en journée. Le salsolinol est un antidépresseur. L’anandamide, elle, signifie "béatitude" en sanskrit. »

 

(1) Se soigner avec le chocolat, écrit par le Pr Henri Joyeux (cancérologue et chirurgien digestif) et Jean-Claude Berton (chocolatier), paru aux Editions du Rocher (2015).

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité