• CONTACT
Publicité

>
>
Tremblement essentiel : un traitement différent de celui du Parkinson
Tremblement essentiel : un traitement différent de celui du Parkinson
Publié le 12.09.2016
Mise à jour 14.04.2019
Tremblement essentiel : un traitement différent de celui du Parkinson
ipopba/iStock

Tremblement essentiel : TRAITEMENT

Que peut-on faire en cas de tremblement essentiel ?

Toutes les mesures destinées à réduire l’anxiété et le stress sont également aux personnes qui souffrent de tremblement essentiel : techniques de relaxation, sophrologie, yoga, tai chi, méditation...
L’effet positif de l’absorption d’alcool est souvent mis à profit par les malades mais peut conduire à une véritable dépendance.
Le mieux est de consulter un spécialiste (neurologue) sélectionné par le médecin traitant afin de recevoir un traitement plus efficace. C’est d’autant plus difficile que le tremblement essentiel est souvent une maladie stigmatisante qui rend les personnes qui en sont atteinte honteuses.

Quel est le traitement du tremblement essentiel ?

Il n’existe pas de traitement spécifique capable de supprimer complètement un tremblement essentiel. Les neurologues prescrivent diverses familles de médicaments dont la plupart n’ont pas d’autorisation d’utilisation pour soigner cette maladie.
Ces médicaments (bêtabloquants, antiépileptiques ou anxiolytiques) parviennent à réduire au moins de moitié l’intensité des tremblements.
Le propranolol est le bêtabloquant le plus utilisé et il est instauré à dose progressive, la dose efficace se situant entre 60 et 320 mg par jour. L’efficacité de cette molécule témoigne de l’implication des récepteurs bêta-adrénergiques dans ce trouble. La primidone a un mécanisme d’action similaire et est moins bien tolérée.
Quelques études suggèrent une efficacité partielle d’un anxiolytique, l’alprazolam.
La gabapentine a des effets plus contrastés.
Dans certains cas (atteinte des muscles rotateurs de la tête ou du larynx), des injections de toxine botulinique peuvent être faites dans certains muscles pour bloquer la contraction des fibres musculaires responsables des tremblements.
Depuis quelques années, une technique de stimulation électrique de certaines régions du cerveau est proposée aux patients souffrant de formes très invalidantes de tremblement essentiel. La stimulation cérébrale profonde est une technique chirurgicale qui consiste à implanter dans le cerveau deux électrodes (deux fils très fins) qui sont laissés en place en permanence. Via les électrodes, les stimulateurs placés sous la peau envoient des impulsions électriques pendant seize heures par jour (le dispositif est arrêté pendant la nuit).

<< DIAGNOSTIC
PLUS D’INFOS >>

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité