• CONTACT


LES MALADIES

Maladie d’Osgood-Schlatter : une douleur du genou de l’adolescent

Maladie d’Osgood-Schlatter : une douleur du genou de l’adolescent

La maladie d’Osgood-Schlatter est la cause la plus fréquente de douleur antérieure du genou de l’adolescent.

Maladie d’Osgood-Schlatter : une douleur du genou de l’adolescent
©iStock-Prostock-Studio
Publié le 15.09.2022
Mise à jour 15.09.2022
Maladie d’Osgood-Schlatter : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

La tubérosité antérieure de la rotule est la petite saillie osseuse à la partie antérosupérieure de l’os du tibia, sous la rotule, et sur laquelle s’attache le tendon rotuline.
Tous les os chez l’enfant poussent à partir de différents noyaux osseux qui sont séparés à l’intérieur d’un même os, par du cartilage, un tissu que l’on retrouve chez l’adulte uniquement dans les articulations et plus fragile que l’os.

Qu'est-ce que la maladie d’Osgood-Schlatter ?

La maladie d’Osgood-Schlatter est la principale cause de douleur antérieure du genou chez l’adolescent, en particulier sportif (football, course, gymnastique et saut). Elle toucherait près de 4 % des adolescents normaux et 5 fois plus souvent les adolescents sportifs. La cause n’est pas connue exactement mais pourrait être en rapport avec un déséquilibre entre la fragilité relative de la tubérosité antérieure, qui est cartilagineuse jusqu’à l’adolescence, et un muscle quadriceps trop puissant.
Le pronostic de la maladie d'Osgood-Schlatter est excellent car elle est spontanément résolutive et les troubles disparaissent généralement avant que le patient ait atteint l'âge de 18 ans, lorsque l'apophyse de la tubérosité tibiale s'ossifie.
Son traitement, quand il est nécessaire est médical et soulage plus de 90 % des adolescents à 1 an. Les indications opératoires sont exceptionnelles.

Quelles sont les causes de la maladie d’Osgood-Schlatter ?

La cause n’est pas connue exactement mais pourrait être en rapport avec un déséquilibre entre la fragilité relative de la tubérosité antérieure, qui est cartilagineuse jusqu’à l’adolescence, et un muscle quadriceps trop puissant (observation chez des enfants spastiques).
La tubérosité tibiale reste, en effet, longtemps cartilagineuse pendant l’enfance et un noyau osseux apparaît chez les filles vers 10-12 ans et chez les garçons vers 12-14 ans. Elle va finir de s’ossifier complètement assez tardivement, vers l’âge de 15 ans chez la fille et 17 ans chez le garçon. Une position de rotule haute a été incriminée.

Quand évoquer une maladie d’Osgood-Schlatter ?

Les adolescents atteints, surtout des garçons sportifs, se plaignent d’une douleur mécanique, déclenchée à l’effort et progressivement croissante. Un traumatisme déclenchant est parfois incriminé dans les sports de contacts mais ne semble être que révélateur. La douleur s’accompagne une tuméfaction localisée et une sensibilité de la tubérosité tibiale antérieure. Elle peut être bilatérale dans moins de la moitié des cas.
La douleur est facilement reproductible lors de la mise en extension du genou contre résistance et lors de la palpation de la tubérosité. Elle est généralement calmée par le repos.
Une radiographie du genou n’est pas indispensable pour le diagnostic de la maladie d’Osgood-Schlatter et ne sera demandée que s’il existe un doute clinique avec une infection, une fracture ou une tumeur. L’échographie a beaucoup progressé ces dernières années et c’est aujourd’hui la technique de choix pour l’exploration du genou de l’adolescent. La seule indication pour une IRM est la suspicion d’une pathologie tumorale, rare sur cette localisation anatomique.

Quelles sont les complications ?

La douleur gênant l’activité sportive est la principale complication tant que l’on ne recourt pas à des traitements qui se compliquent potentiellement, comme une immobilisation plâtrée prolongée ou une chirurgie.

QUE FAIRE ? >>

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES