Publicité

MIEUX VIVRE

10 à 20 % des mères concernées

Dépression post-natale : les bienfaits de l'ocytocine

La dépression post-natale touche de nombreuses femmes après la naissance de leur bébé. Un trouble qui s'expliquerait notamment par des niveaux plus faibles d'ocytocine.

 Dépression post-natale : les bienfaits de l'ocytocine COUTIER BRUNO/SIPA

  • Publié 09.01.2016 à 14h47
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ocytocine est l'hormone de tous les attachements. Associée au lien entre une mère et son enfant ou entre deux personnes amoureuses, elle est parfois utilisée pour provoquer ou stimuler les contractions de l’utérus lors de l'accouchement.
Elle pourrait également être utilisée dans la prise en charge de la dépression post-natale. Ce trouble, à ne pas confondre avec le baby blue, touche 10 à 20 % des mères et parfois les pères. Il est déclenché par les changements importants dans la vie que provoque l’arrivée du bébé.

« Par rapport aux autres mères, les femmes déprimées interagissent avec leurs nourrissons avec moins de sensibilité, le sentiment d'être moins compétentes et elles s'orientent moins les pratiques parentales recommandées », explique le Dr Beth Mah, de l'université australienne de Newcastle. Cette spécialiste de la santé maternelle et infantile a passé en revue les résultats de 33 études sur la prise en charge de la dépression post-natale et identifié les effets significatifs de l'ocytocine sur la parentalité.

Une piste, mais pas de traitement

Dans 13 études, des niveaux d'ocytocine élevés étaient en effet associés à des comportements parentaux susceptibles de favoriser la liaison mère-enfant. Deux études ont également associé un niveau d'ocytocine inférieur à la moyenne pendant la grossesse à un risque plus élevé de symptômes dépressifs. Une piste qui se confirme donc, même si l'hormonothérapie ne semble pas s'imposer comme un réel traitement.

Deux des études ont évalué directement l'impact d'un traitement à base d'ocytocine. Mais dans ces deux cas, les symptômes dépressifs ont en fait augmenté chez les mères prises en charge. « L'ocytocine est potentiellement utile pour améliorer les comportements parentaux des mères souffrant de dépression post-natale », conclut le Dr Mah. « Mais de nouvelles recherches sont nécessaires pour établir la sécurité d'un traitement en raison de son impact incertain sur l'humeur maternelle ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité