Publicité

QUESTION D'ACTU

Les internes à bout de souffle


  • Publié 10.09.2012 à 10h27
  • |
  • |
  • |
  • |


Ils font tourner l’hôpital et ils n’en peuvent plus. Les internes subissent des cadences infernales et la santé de leurs patients peut être menacée. C’est ce qui ressort d’une enquête (1) réalisée auprès de 7000 étudiants de 6ème année et plus et que dévoile ce matin le Parisien. Dans 20% des cas, le repos de sécurité imposé  par la loi après 24 heures de garde n’est pas respecté.
C’est le cas pour Grégoire, que raconte le quotidien. Au service de chirurgie orthopédique de l’hôpital Armand Trousseau (Paris), ce futur chirurgien a  travaillé près de 28 heures et a traité 70 patients pendant sa garde.Comme tous ses confrères, Grégoire admet que ce rythme conduit à faire des erreurs.
D’ailleurs, 15% de ces jeunes médecins avouent avoir fait des fautes médicales après avoir dépassé le temps règlementaire des 24 heures. Ce repos de sécurité, précise le journaliste, est particulièrement peu respecté en chirurgie et en gynécologie-obstétrique. Et dans le cas où l’interne commet une faute en dehors des 24 heures de garde, il n’est pas forcément couvert juridiquement par l’hôpital. Cerise sur le gâteau, 11% des jeunes médecins ont eu un accident de voiture après leur garde.
Alors, comment expliquer ce surmenage ? Certains chefs de service abusent en faisant trimer les cadets. Mais, surtout, ces 15000 blouses blanches assurent 16 millions de consultations par an. Surnommés les « soutiers de l’hôpital », ce sont eux qui font tourner la machine. La semaine dernière, Marisol Touraine, a réaffirmé que l’hôpital       « n’est pas une entreprise ». A en juger par les témoignages rapportés par le Parisien, ce serait plutôt une usine.

(1) Enquête réalisée par l’Inter Syndical national des internes des hôpitaux.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité