Publicité

QUESTION D'ACTU

Neurologie

Sommeil profond : les neurones en cause enfin identifiés

Des scientifiques ont localisé les neurones responsables du sommeil profond. Les sédatifs et somnifères agiraient en forçant l'action de ces cellules nerveuses.

Sommeil profond : les neurones en cause enfin identifiés SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 23.02.2015 à 21h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Le sommeil dévoile un de ses nombreux secrets. Des scientifiques de l'Imperial College de Londres ont en effet comment le sommeil profond se déclenche et des moyens efficaces de le provoquer de manière artificielle. Leurs travaux, réalisé chez des souris, ont été publiés dans la revue Nature Neuroscience et pourraient permettre d'améliorer les traitements de l'insomnie, ainsi que les produits anesthésiques.

Les neurones du sommeil profond
Selon les chercheurs anglais, la phase de sommeil profond est induite par l’action de certains neurones situés dans l'aire préoptique de l’hypothalamus. Ces neurones sont chargés d’« éteindre » les zones du cerveau inactives lorsque l’on dort profondément.

Or, les scientifiques ont observé que certains somnifères ont précisément pour action d'activer ces neurones. En fait, les sédatifs auraient une action très similaire à celle que déclenche naturellement par le cerveau.

 



Des sédatifs plus efficaces
La littérature scientifique faisait déjà mention de l’action des sédatifs sur certains récepteurs. Mais jusqu’ici, il était admis que les traitements fonctionnaient car ils avaient un effet global sur l’ensemble du cerveau.

Les auteurs de l’étude soulignent que leur travaux pourraient nourrir la recherche sur des molécules qui cibleraient davantage ces neurones du sommeil profond, en évitant les effets secondaire des somnifères et en réduisant les temps de récupération.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité