Publicité

QUESTION D'ACTU

Polyphénols, vitamine A, oméga 3

Certains aliments aident à vieillir en bonne santé

Selon l'INRA, les enjeux entre nutrition, santé et bien-être deviennent plus importants lorsqu’on vieillit. Ces chercheurs se sont intéressés aux mécanismes du vieillissement sur lesquels l’alimentation joue.

Certains aliments aident à vieillir en bonne santé ANGOT/SIPA

  • Publié 30.09.2014 à 18h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Aujourd’hui, un cinquième de la population a plus de 60 ans. La question n’est pas seulement de savoir si ces seniors vont vivre longtemps, mais s'ils vieillirons en bonne santé. Alors, une question se pose : comment prévenir l’apparition des troubles liés à l’âge qui peuvent faire basculer la personne âgée dans la dépendance ? C'est la question que se sont posés des chercheurs de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA). Pour y répondre, ces scientifiques se sont intéressés aux mécanismes du vieillissement sur lesquels l’alimentation peut intervenir. 

Polyphénols : fruits et légumes pour protéger le squelette
Parmi eux, les polyphénols, des molécules contenues dans de nombreux fruits et légumes, peuvent venir au secours des patients atteints d’ostéoporose. Une pathologie considérée comme un problème majeur de santé publique car elle touche 3 millions de femmes en France. Elle est liée au processus de vieillissement et se traduit par une fragilisation du squelette et donc de nombreuses fractures. Environ 145 000 par an.
Dans le cadre d’une stratégie de prévention, ces chercheurs ont réussi à montrer que la fisétine, polyphénol contenu dans les fruits rouges, participe au maintien de la santé du tissu osseux.
Une autre étude menée sur les composants de l’olive a permis de mettre au point un produit naturel qui a été cliniquement reconnu pour lutter efficacement contre l’ostéoporose. Il s'agit du Bonolive®, un extrait polyphénolique concentré en oleuropéine et commercialisé en tant qu’ingrédient pour les industriels.

Vitamine A et Oméga 3 pour un cerveau en bonne santé 
Par ailleurs, pour protéger le cerveau des seniors, l'INRA conseille de la vitamine A et des oméga 3. L’alimentation fait en effet partie des nouvelles pistes de recherche pour le « bien vieillir » du cerveau.
Pour preuve, l’Inra a mis en évidence au cours de plusieurs études l’importance de l’apport nutritionnel en vitamine A et en oméga 3 dans le maintien des fonctions cognitives des sujets âgés. Les spécialistes ont étudié les effets et les modes d’action de ces nutriments sur le cerveau et leurs activités protectrices vis-à-vis du déclin cognitif lié à l’âge.

Par exemple, la vitamine A peut servir à lutter contre les pertes de mémoire, et les oméga 3 à réduire les altérations cognitives. Ces derniers se retrouvent dans les poissons gras ou certaines huiles telles que l’huile de noix et l’huile de colza. En outre, une étude a montré récemment que les compléments alimentaires améliorent les performances de mémoire et pourraient ainsi moduler les troubles de cognition associés au vieillissement. 

A l'inverse, la consommation insuffisante en oméga 3 a des conséquences sur la capacité du cerveau âgé à remplacer ses acides gras dans le cerveau. Résultat, « dans une démarche de prévention nutritionnelle visant au maintien d’un état cognitif satisfaisant chez le sujet âgé, il semble aujourd’hui capital d’accroître l’effort de recherche en faveur d’une meilleure définition des apports conseillés pour ces nutriments pour la population des seniors », concluent les auteurs de l'INRA. 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité