Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude américaine

Après un infarctus, trop de sport peut nuire à la santé

Après un infarctus, il est recommandé de faire de l'exercice physique. Mais une étude révèle qu'au-delà d'un certain nombre de kilomètres, les effets de la marche ou la course peuvent être négatifs.  

Après un infarctus, trop de sport peut nuire à la santé S. MRKONJIC/EXP/TT NEWS A/SIPA

  • Publié 13.08.2014 à 17h02
  • |
  • |
  • |
  • |


Courir pour entretenir sa forme physique ? Oui, mais pas trop longtemps, surtout chez des personnes ayant eu un infarctus. En effet, selon une étude publiée récemment dans la revue Mayo Clinic Proceedings, une pratique hebdomadaire sportive trop longue augmenterait les risques d'accidents cardiovasculaires chez ces personnes.

Pas plus de 150 minutes par semaine
Le professeur Paul T. Williams du laboratoire national de Berkeley (Californie) et le professeur Paul D. Thompson du département de cardiologie de l’hôpital Hartford (Connecticut) ont cherché à déterminer s’il existe un lien entre les accidents cardiovasculaires et la course à pied par semaine. Pour ce faire, le Pr Williams s’est basé sur 2 400 personnes ayant survécu à une crise cardiaque survenue au moment d’une activité physique. Les données proviennent d’une étude nationale sur la santé des coureurs et des marcheurs.
Les recommandations officielles américaines précisent qu'il est faut pratiquer 150 minutes d’exercice physique modéré par semaine (marche) ou 75 minutes d’exercice intensif (course) pour améliorer sa santé cardiovasculaire. Or, les données recueillies par les deux professeurs montrent que les risques de mortalité cardiaque sont réduits de 65 % chez les personnes marchant moins de 46 kilomètres ou courant moins de 30 kilomètres par semaine. Selon le Pr Thompson, « ces résultats suggèrent que les bénéfices de la course à pied et de la marche ne s’accroissent pas indéfiniment. Au delà d’un certain nombre de kilomètres, peut-être 48, cela pourrait augmenter le risque d’accidents cardiovasculaires, » conclut-t-il.

1 Américain sur 2 ne fait pas assez de sport
Les données recueillies par l’étude étendues à la population générale reviendraient à dire que 1 personne sur 20 fait trop d’exercice physique. Ces personnes seraient donc plus susceptibles de faire une crise cardiaque. Les auteurs précisent cependant que ces recherches portent exclusivement sur des survivants et ne peuvent donc pas s’étendre à la population générale.

Dans le même numéro de la revue Mayo Clinic Proceedings, une étude espagnole réalisée sur 42 000 athlètes d’élite, dont 707 femmes, a prouvé que ces derniers vivent plus longtemps que le reste de la population générale. Ce qui, selon les auteurs, prouve que « les effets bénéfiques de l’exercice physique ne sont pas nécessairement conditionnés par des doses modérées. »
D’autres études devront donc être réalisées avant d’affirmer que l’excès d’exercice physique hebdomadaire augmenterait les risques d’accidents cardiovasculaires.

Les professeurs Thompson et Williams ont par ailleurs constaté que la pratique sportive de 10 Américains sur 20 est inférieure aux 150 heures hebdomadaires préconisées. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité