Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 146 000 personnes

Une carence en vitamine D peut causer une hypertension

Les personnes dont le sang contient trop peu de vitamine D sont plus à risque d’hypertension, selon une étude. C’est la première fois qu’un lien causal est démontré.

Une carence en vitamine D peut causer une hypertension Trop se protéger du soleil peut entraîner une carence en vitamine D (Eugene Hoshiko/AP/SIPA)

  • Publié 27.06.2014 à 13h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Trop peu de vitamine D accroît le risque d’hypertension. Une étude, parue ce 26 juin dans The Lancet Diabetes & Endocrinology, prouve une relation causale entre une carence en vitamine D et une pression artérielle trop élevée, au moins chez les personnes porteuses d’une mutation génétique.

 

Les chercheurs à l’origine de cette étude ont passé en revue les données génétiques de plus de 146 000 personnes caucasiennes vivant en Europe et en Amérique du Nord. Ils ont recherché une variation génétique qui cause une baisse de la concentration de vitamine D dans le sang. Chez les porteurs, chaque hausse de 10 % dans la quantité de vitamine D est associée à une baisse de 8,1 % du risque d’hypertension. En effet, ce nutriment participe à la réduction de la pression diastolique et de la pression systolique, souligne cette étude. Un tel lien de cause à effet n’avait encore jamais été démontré.

 

Bientôt une supplémentation préventive ?

« Au vu des coûts et des effets secondaires des hypotenseurs, le potentiel de la vitamine D en traitement de l’hypertension ou pour prévenir une hausse de la pression artérielle, et donc le risque d’hypertension, est très intéressant », souligne le Pr Elina Hyppönen, principale chercheuse. Mais elle reconnaît que des études complémentaires seront nécessaires pour s’assurer des bienfaits d’une supplémentation en vitamine D en prévention de l’hypertension. Dans tous les cas, les patients avec une faible concentration en vitamine D devraient être surveillés. Dans la population générale, les carences sont fréquentes, notamment en raison d'une sous-exposition au soleil.

 

« Bien que cette étude soit une avancée importante vers la délimitation du rôle de faibles concentrations de vitamine D dans la pathogénèse de l’hypertension, il reste de nombreuses zones d’ombre. La confirmation de ces résultats via des études indépendantes sera nécessaire, tout comme les preuves d’un bienfait correspondant dans la prévention des maladies causées par l’hypertension, comme les AVC », commentent les Dr Shoaib Afzal (du CHU de Copenhague) et Børge Nordestgaard (de l’université de Copenhague) dans un commentaire associé à l’étude. « Enfin, des essais interventionnels randomisés seront nécessaires pour déterminer si la supplémentation en vitamine D peut être utilisée pour prévenir ou traiter l’hypertension avant que de telles stratégies soient utilisées en clinique. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité