Publicité

QUESTION D'ACTU

Huile d'olive, fruits et légumes, poisson...

Le mystère du régime méditerranéen élucidé

Des chercheurs britanniques viennent de mettre en évidence un mécanisme biologique à l'origine de l'action bénéfique du régime méditerranéen, et notamment sur la tension artérielle.

Le mystère du régime méditerranéen élucidé ANGOT/SIPA

  • Publié 20.05.2014 à 18h59
  • |
  • |
  • |
  • |


Des fruits, des légumes, de l'huile d'olive, des cérales... Le menu du régime méditerranéen est connu depuis longtemps. Les bienfaits du régime méditerranéen sur les maladies cardiovasculaires ont aussi été démontrés par de nombreuses études. Ne restait plus qu'à comprendre pourquoi cette alimentation traditionnelle des habitants de la méditerranée, notamment en Grèce, en Italie, en Espagne et au Portugal, avait un tel impact sur la santé.  Une étude britannique vient de percer le mystère de celui que l'on nomme aussi le « régime crétois ».

 

L'intérêt pour ce type d’alimentation a pour origine une recherche menée par un médecin Américain, Ancel Keys, dans les années  1950, qui constatait que l'alimentation traditionnelle des crétois, à bases de céréales, fruits et légumes et d'huile d'olive leur permettait d'être en bonne santé, malgré une faible consommation de produits animaux et un apport alimentaire élevé en matières grasses.

 

La combinaison entre « bon lipides » et nitrates 

Une étude, menée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue PNAS (de l'Académie américaine des sciences), confirme les bienfaits du régime méditerranéen, mais permet surtout de mieux comprendre pourquoi ce régime est bon pour la santé.

Des expériences menées sur des souris expliquent le lien entre une telle alimentation et une baisse de la tension artérielle. A l'origine de ces bienfaits, se trouverait la combinaison entre les acides gras non saturés présents dans l'huile d'olive et dans les fruits à coque, et les nitrates des légumes de type épinards, céleri et carottes. L'interaction de ces groupes d'aliments (acides gras non saturés et nitrates) forme une réaction chimique qui provoque la formation d'une nouvelle molécule, les acides gras "nitro", qui auraient le pouvoir d'abaisser la tension artérielle.

 

Des recherches sur des souris

Pour arriver à cette affirmation - et déterminer que les nitrates neutralisent une enzyme qui régule la tension artérielle - les chercheurs ont réalisé des expériences sur deux groupes de souris soumis au régime méditerranéen.

Un groupe avait été rendu résistantes à la neutralisation de cette enzyme par une modification génétique, ce qui a pour conséquence une tension plus élevée que la moyenne. Chez ce groupe de souris, les chercheurs n'ont pas constaté de baisse de la tension artérielle, malgré le fait d'être nourries avec des aliments riches en acides gras « nitro ». En revanche, chez les souris normales, soumises au régime méditerranéen, ces acides gras ont permis de diminuer leur tension artérielle. Ce qui pourrait expliquer que les acides gras « nitro » neutralisent cette enzyme pour abaisser la pression artérielle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité