Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies cardiovasculaires

L'allaitement protège le coeur des enfants à long terme

Selon une étude américaine, l'allaitement pourrait réduire le risque de maladies cardiaques à l'âge adulte. Son effet serait aussi bénéfique qu'un traitement par statines. 

L'allaitement protège le coeur des enfants à long terme Vladimir Godnik / Mood /REX/SIPA

  • Publié 23.04.2014 à 13h20
  • |
  • |
  • |
  • |


D'après une étude américaine publiée ce mercredi dans la revue Proceedings of the Royal Society B, les enfants qui ne sont pas allaités sont plus à risque de souffrir d'une maladie cardiovasculaire que ceux allaités. Pour parvenir à cette conclusion, une équipe de scientifiques de l'Université Northwestern a étudié les taux de CRP (protéine C réactive) de milliers de volontaires. Cette protéine produite par l'organisme lorsqu'il y une inflammation serait liée à un risque accru de maladie cardiaque lorsqu'elle se trouve dans des taux élevés au sein de l'organisme. Et ici, les chercheurs ont constaté que les bébés qui ont été allaités avaient des niveaux inférieurs de cette protéine à l'âge adulte.


L'allaitement plus efficace que les statines ?

En détails, l'étude a été menée sur près de 7000 hommes et femmes d'âge adulte (plus de 15 ans). Il a été constaté que le niveau de protéine C-réactive ( CRP ) était de plus de 20 % inférieur chez les enfants qui avaient été allaités pendant au moins trois mois.
Ce taux était même de près de 30 % inférieur chez ceux nourris au sein pendant au moins un an. Et pour ces scientifiques, cette baisse du taux de RCP serait identique à celle engendrée par un traitement médicamenteux par statines. Ce traitement prescrit à cinq millions de Français en 2011 a en effet déjà montré qu'il réduisait les taux en CRP d'environ 15 %.

Conclusion des chercheurs, « nous espérons que ces travaux attireront l'attention sur l'importance d'une politique sociale visant à aider les femmes à allaiter leurs bébés. Cette étude suggère en effet que l'allaitement de son bébé a des conséquences bénéfiques sur la vie de l'adulte. Cette étude va dans le sens de la politique actuelle du National Health Service (NHS), qui recommande l'allaitement maternel pendant les six premiers mois, avant de conseiller par la suite le lait maternel en combinaison avec des aliments plus solides. »

En France, la Haute autorité de santé préconise, elle aussi, un allaitement pendant les six premiers mois. La HAS rappelle que « l’allaitement exclusif protège le nouveau-né des infections gastro-intestinales et, dans une moindre mesure, des infections ORL et respiratoires.»

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité