Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon des chercheurs canadiens

Rhumatismes : les effets du cannabis thérapeutique contestés

Des chercheurs canadiens ont réalisé une revue de la littérature sur les effets du cannabis dans le traitement des maladies rhumatologiques. Leurs résultats les pousse à le déconseiller.

Rhumatismes : les effets du cannabis thérapeutique contestés Sojka Libor/AP/SIPA

  • Publié 03.03.2014 à 16h39
  • |
  • |
  • |
  • |


L’herbe de cannabis en traitement des maladies rhumatologiques n’est pas recommandée. Dans une évaluation parue dans l’édition en ligne du journal Arthritis Care & Research, ce 3 mars, une équipe de chercheurs déconseille l’usage thérapeutique du THC pour traiter les douleurs de la fibromyalgie, de la polyarthrite rhumatoïde ou du lupus. Pourtant, selon une récente étude, 80% des usagers de marijuana en clinique de traitement de la douleur souffrent de douleurs myofaciales.

 

Une solution trop instable

Des chercheurs de l’université McGill (Canada) ont passé en revue la littérature scientifique pour peser le pour et le contre du cannabis thérapeutique. Alors que sa légalisation s’étend dans le monde, son efficacité et sa sûreté n’ont pas encore été démontrées avec certitude. Selon le Dr Mary-Ann Fitzcharles, chercheuse et rhumatologue, « face à la mobilisation en faveur du cannabis thérapeutique, les gouvernements du monde entier envisagent de légaliser son usage médical […] L’étude a pour but de fournir aux professionnels de santé des preuves au sujet de l’usage médical de la marijuana chez les patients atteints de maladies rhumatologiques. »

 

Leur revue a mis au jour de nombreux inconvénients à un usage thérapeutique de l’herbe de cannabis. Le THC (tétrahydrocannabinol), substance qu’on trouve dans le cannabis, est responsable du soulagement de la douleur, mais son taux d’absorption peut aller de 2 à 56%. Le mode de consommation fait aussi varier la fiabilité de la substance : selon que le cannabis est ingéré ou fumé, la durée de réaction aux substances psychoactives change. Les chercheurs soulignent toutefois qu’il est déconseillé de fumer un joint à cause de ses effets secondaires sur la santé, notamment le système respiratoire.

 

Des effets bénéfiques, seulement dans le cancer

Dernier argument en défaveur du cannabis thérapeutique : aucune étude formelle ne souligne qu’il soit efficace sur le court ou sur le long terme. Des études ont bien prouvé ses bienfaits dans le traitement du cancer et des douleurs neuropathiques. Mais elles ne peuvent pas être étendues aux douleurs rhumatologiques, dont le mécanisme est différent. Les résultats des études sur ces douleurs spécifiques sont rares et très variables.

 

« Nous ne pouvons pas recommander l’herbe de cannabis en traitement des douleurs arthritiques, au vu du manque de données sur son efficacité, de ses méfaits potentiels et de la disponibilité d’autres thérapies de traitement de la douleur, » conclut le Dr Fitzcharles. « Les médecins devraient déconseiller aux patients en rhumatologie d’utiliser la marijuana dans un cadre thérapeutique. » Pour ce qui est des méfaits du cannabis, en revanche, plusieurs études l’affirment avec certitude : il compromet la fonction cognitive et psychomotrice, entraîne une dépendance, des troubles de la mémoire, et peut provoquer des maladies mentales.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité