Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque de maladie cardiovasculaire

Cholestérol : les Anglais veulent élargir les prescriptions de statines

Prescrire les statines à plus de patients pour sauver davantage de vies, le Royaume-Uni revoit ses recommandations sur ces médicaments contre le cholestérol.

Cholestérol : les Anglais veulent élargir les prescriptions de statines Bill Gallery/AP/SIPA

  • Publié 13.02.2014 à 12h31
  • |
  • |
  • |
  • |


7 millions de Britannique et 3 millions de Français sont sous statines. Ces médicaments qui aident à baisser le taux de « mauvais cholestérol » (LDL) pourraient être plus largement prescrits, signale le National Institute for Health and Care Excellence (NICE), et donc sauver plus de vies au Royaume-Uni.

 

Sauver plus de vies

La mort par maladie cardiovasculaire est une des premières causes de décès en Grande-Bretagne. En 2010, 18 000 personnes sont décédées de troubles de cet ordre. Pourtant, le risque de développer une maladie cardiovasculaire est diminué de 20% sur 10 ans grâce aux statines. Mais les calculs ne prennent en compte que les patients qui ont un risque accru de 20% d’en souffrir un jour. Selon le NICE, il faut élargir les prescriptions aux patients à risque de 10%.

Les nouvelles recommandations soulignent aussi le fait que le calcul du risque de maladie cardiovasculaire peut être sous-estimé certains patients: patients traités pour une infection au VIH, pour une maladie mentale sérieuse, pour une maladie auto-immune inflammatoire, ou à un stade 1 ou 2 de maladie rénale chronique.

 

En France, la prévention secondaire prime

En France, les statines sont recommandées en prévention secondaire, c’est-à-dire une fois qu’un trouble cardiovasculaire s’est manifesté ou après un événement cardiovasculaire. Mais la Haute Autorité de Santé (HAS) ouvre aussi la prescription aux patients à haut risque de maladie cardiovasculaire.
En 2013, elle constatait « un certain mésusage des statines en France : un recours abusif aux statines en prévention primaire (…) chez des personnes qui ne sont pas à haut risque, en même temps qu’un défaut de prescription de statines chez des patients qui le justifieraient. » Loin de vouloir élargir les recommandations, la HAS se positionne plus en faveur d’une prescription la plus adéquate possible.

 

Le NICE rappelle que les statines ne doivent pas être considérées comme une solution suffisante par les patients : « En plus de prendre des statines, les personnes avec de hauts niveaux de cholestérol et une pression artérielle élevée doivent réduire leur consommation d’aliments riches en graisses saturées (viande, fromage, lait), faire plus d’exercice et contrôler leurs niveaux de glucose dans le sang en réduisant leur consommation de sucre et en perdant du poids. Ils devraient aussi s’arrêter de fumer, » déclare le Pr Mark Barker, directeur du Centre de Pratique Clinique du NICE.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité