Publicité

QUESTION D'ACTU

Agence de la biomédecine

Don de moelle osseuse : 20 365 nouveaux donneurs en 2013

En 2013, l’Agence de la biomédecine espérait recruter 18 000 nouvelles personnes pour un don de moelle osseuse. C'est finalement 20 365 nouveaux donneurs qui intègrent le registre français.

Don de moelle osseuse : 20 365 nouveaux donneurs en 2013 Capture d'écran d'une affiche de la 8ème Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse (Agence de biomédecine)

  • Publié 01.02.2014 à 18h31
  • |
  • |
  • |
  • |


L'an dernier, l’Agence de la biomédecine espérait recruter 18 000 nouveaux donneurs pour un don de moelle osseuse. Elle souhaitait aussi diversifier les profils, car le registre France Greffe manque d’hommes et de certaines origines ethniques. Et le pari a été en partie gagné. L'Agence a en effet révélé le 27 janvier 2014 que l'année passée 20 365 nouvelles personnes avaient rejoint les rangs des "veilleurs de vie", surnom des personnes ayant fait un don. Résultat, le registre France Greffe de Moelle, qui recense tous les volontaires au don de moelle osseuse, a maintenant dépassé les 220 000 inscrits. Mais alors, à quoi sert réellement ce don ?

A quoi sert le don de moelle osseuse
A guérir des malades ! La moelle osseuse est en effet indispensable à la vie. Elle assure la production des cellules souches hématopoïétiques, c’est-à-dire des cellules qui sont à l’origine des cellules sanguines. Les globules rouges qui transportent l’oxygène, les globules blancs qui luttent contre les infections, et les plaquettes qui arrêtent les saignements. La moelle osseuse a donc un rôle vital dans le fonctionnement du corps humain.
Par ailleurs, la moelle osseuse fabrique aussi les cellules de l’immunité, les lymphocytes, chargées de reconnaître et détruire tout élément étranger introduit dans l’organisme. Elle est ainsi présente dans l’ensemble du squelette, et plus particulièrement au niveau des os plats, comme les os du bassin.
Dans certaines maladies, la greffe de moelle osseuse permet de soigner les patients.

A qui sert le don de moelle osseuse
Différentes pathologies peuvent en effet nécessiter à un moment donné le recours à un don de moelle osseuse pour une allogreffe (ou greffe allogénique : donneur et receveur sont 2 individus distincts).
Les leucémies par exemple. C’est pour ce type de cancers du sang (hémopathies malignes) qu’on pratique le plus de greffes de moelle osseuse. Il existe en fait deux types de leucémie. D'une part, la leucémie aiguë qui touche environ 5000 personnes par an en France (surtout les enfants et les personnes âgées). Elle est caractérisée par un nombre anormalement élevé de globules blancs dans le sang.
D'autre part, la leucémie myéloïde chronique (LMC) : 2,6% des indications d’allogreffes. Elle représente 15 à 20% de tous les cas de leucémie. Son incidence annuelle a été estimée à 1 à 1,5 cas pour 100 000 personnes. Il existe depuis peu des traitements médicamenteux ciblés (imatinib, dasatinib) donnant de bons résultats. En cas de non réponse, la greffe de moelle osseuse peut alors être indiquée.

Par ailleurs, une autre pathologie peut nécessiter une greffe de moelle osseuse. Il s'agit de la ß-thalassémie, une anémie héréditaire associée à une déficience de synthèse de l’hémoglobine. Son incidence serait de 100 000 naissances par an pour les formes sévères que l’on rencontre en Asie et autour de la Méditerranée. La France compte 350 à 400 patients. Les indications de greffe sont aussi plus rares. Néanmoins, le nombre de pathologies pour lesquelles la greffe de CSH est une option thérapeutique est en augmentation.

Reste encore certaines maladies rares dans lesquelles la greffe est bien souvent une option. Parmi elles, l’aplasie médullaire, l’anémie de Fanconi, ou la drépanocytose

Enfin, d’autres indications sont en cours d’évaluation dans des essais cliniques : le lymphome malin de haut grade, le myélome, la leucémie lymphoïde chronique, le lymphome de Hodgkin.

Qui peut donner
Tout le monde peut devenir volontaire au don et décider de donner une chance supplémentaire à un malade de guérir. Mais il faut impérativement respecter les conditions suivantes. être en parfaite santé ; avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans lors de l’inscription (même si l’on peut ensuite donner jusqu’à 60 ans) ; accepter de répondre à un questionnaire de santé et faire une prise de sang. Enfin, certaines contre-indications médicales peuvent rendre le don et donc l’inscription impossible.
« Le don de moelle osseuse est important, car il permet à 2000 malades qui en ont besoin chaque année en France, d’avoir un espoir supplémentaire d’être guéri d’une maladie hématologique mortelle, comme une leucémie ou un lymphome », expliquait en mars 2013 dans pourquoidocteur Emmanuelle Prada-Bordenave, la directrice générale de l’Agence de la biomédecine. 
Pour cette Agence,  l’objectif principal est d’arriver en 2015 à ce que le Registre France Greffe de moelle compte plus de 240 000 donneurs.

Source : Agence de la biomédecine 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité