Publicité

QUESTION D'ACTU

Première installation en France

Une télécabine pour lutter contre les déserts médicaux

La première cabine de télémédecine a été installée en France. Elle permet aux patients de prendre eux-mêmes leur tension ou leur température. Un outil utile pour lutter contre les déserts médicaux.

Une télécabine pour lutter contre les déserts médicaux H4D (health for development)

  • Publié 26.01.2014 à 11h07
  • |
  • |
  • |
  • |

  • Mots clés :
  • H4D

Des cabines de télémédecine pour régler le problème des déserts médicaux ? C'est en tout cas ce qu'espèrent les concepteurs du cabinet médical le plus moderne de France qui vient d'ouvrir ses portes à Cluny, en Bourgogne. Désormais, les habitants de la résidence seniors du groupe Sairenor pourront, grâce à cette cabine, s'ausculter eux-mêmes à la loupe. Mais pour effectuer ces actes médicaux, les utilisateurs seront accompagnés d'un médecin virtuel ou réel, avec différentes configurations possibles. Et pour les sceptiques, ou les personnes allergiques aux nouvelles technologies, pas de panique. Un médiateur sera même aux abords de la cabine pour renseigner et aider les personnes sur la marche à suivre. « Cette cabine a été conçue pour être facile d'utilisation ! », insiste le Dr Franck Baudino, concepteur de la machine, contacté par pourquoidocteur.

La télésurveillance
Avec cette machine, deux utilisations sont possibles. Celle dite de « télésurveillance » qui permet à un médecin, dans le cadre d’un acte de prévention ou de suivi d’une maladie chronique, de suivre à distance les constantes physiologiques d’un patient et d’intervenir si nécessaire rapidement (consultation en urgence, téléconsultation, appel téléphonique). Avec cette option, les patients effectuent eux-mêmes les gestes médicaux, aidés par une voix off et un film qui indique comment utiliser les appareils. Ensuite, les résultats récoltés sont envoyés au médecin traitant via le site jemesurveille.com pour que ce dernier puisse établir un diagnostic. Cette option est intéressante pour le suivi des patients hypertendus (prise de la tension artérielle, 3 mesures), celui des insuffisants cardiaques (mesure du rythme cardiaque), ou encore des patients obèses (contrôle du poids, de la taille, et de l'IMC)

La
 téléconsultation
Par ailleurs, un autre système existe, celui de « téléconsultation ». Il permet à un médecin de réaliser une consultation à distance orientée par la prise des constantes mesurées par la cabine. Il est utile notamment dans le cadre de la prévention et de la détection de pathologies. Dans ce cas, le patient est filmé, et une visioconférence se met en place avec un médecin disponible. Ce protocole est toutefois très régulé, en collaboration avec le service d'aide médicale urgente (SAMU), ou « centre 15». Une option très encadrée par les Agences régional de santé (ARS). Ainsi, aucun acte invasif par exemple ne peut être effectué au sein de ces cabines.

Ecoutez le Dr Franck Baudino, concepteur de la machine : « Il est 11h du soir dans une zone où il n'y a pas de médecin. Mais il y a une télécabine implantée dans le village. A ce moment-là, le patient appelle le centre 115 »


Et cette cabine, lors de sa phase de tests, a déjà fait des miracles. Elle a permis, par exemple, à un médecin de diagnostiquer chez un de ces patients une pneumopathie débutante. Grâce à cette téléconsultation, le malade a évité la survenue d'une infection pulmonaire.

Ecoutez le Dr Franck Baudino : « Dans cette histoire, le médecin a pu voir que le patient avait un peu de température et que son taux d'oxygénation dans le sang était un peu trop bas...»


Enfin, cette cabine peut avoir une dernière utilité, celle de désengorger les services urgences, souvent saturés. La Consult-Station permet en effet de réaliser immédiatement les premiers examens, avec un gain de temps de 30 %. Elle crée simultanément un dossier complet, accessible pour les urgentistes par exemple. 
La société aixoise H4D, qui fabrique et commercialise ces cabines, a déjà enregistré plus de 40 commandes. Mairies, hôpitaux, cliniques, ou industriels soucieux d'établir une antenne médicale sur des plateformes pétrolières, sont autant de clients potentiels susceptibles d'être séduits par ces petites cabines d'1m40 de large.
Le tout pour un coût limité. Pour la cabine et l'abonnement associé, le groupe Sairenor, qui gère la résidence senior où a été installée la première télécabine, devra verser 2700 euros par mois à H4D pendant trois ans.

Ecoutez le Dr Franck Baudino : « Aux urgences, (...) la cabine ferait un premier bilan de santé rapide et fiable...»


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité