Publicité

QUESTION D'ACTU

Oxyde nitrique

Trop se protéger du soleil augmente les risques d'infarctus et d'AVC

L'exposition modérée au soleil est bénéfique pour la santé cardiovasculaire. La lumière du soleil permet à l'oxyde nitrique de se répandre dans la circulation sanguine. 

Trop se protéger du soleil augmente les risques d'infarctus et d'AVC Profiter du soleil avec modération pour éviter l'AVC (Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA)

  • Publié 21.01.2014 à 16h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Faut-il ou non s'exposer au soleil ? Avec modération, répond une étude des universités de Southampton et d'Edimbourg (Royaume-Uni), publiée ce 20 janvier dans le Journal of Investigative Dermatology. Si abuser du soleil est néfaste, une privation excessive est aussi mauvaise pour la santé.

 

Une molécule qui réduit la pression

Exposer sa peau au soleil est bénéfique pour la pression artérielle, affirme cette étude. En s'exposant à une lumière naturelle, nous permettons à une molécule présente dans le sang et la peau, l'oxyde nitrique, de se stocker et de se répandre dans la circulation sanguine. Les scientifiques savent déjà que l'oxyde nitrique est abondant dans les différences couches de la peau. Ils connaissent aussi son rôle dans la régulation de la pression artérielle. Mais jusqu'à aujourd'hui, il a été « ignoré en tant que contributeur à la santé cardiovasculaire. »

 

Pour définir dans quelle mesure l'oxyde nitrique influence la pression artérielle, les chercheurs ont suivi 24 sujets en bonne santé. Ces volontaires ont été exposés à des rayons ultraviolets pendant deux sessions de 20 minutes chacune. Pendant la première, ils ont été réchauffés et irradiés aux UVA. La deuxième séance n'a transmis que la chaleur des UV. « Lorsqu'on s'expose au soleil, de petites quantités d'oxyde nitrique sont transférées de la peau à la circulation » , explique le Pr Martin Feelisch, co-auteur de l'étude. « Si la pression artérielle chute, le risque d'infarctus et d'AVC aussi. »

 

Réévaluer les risques

Les résultats de l'étude suggèrent qu'une exposition aux UVA dilate les vaisseaux sanguins et altère positivement le niveau d'oxyde nitrique dans la circulation, sans pour autant affecter le niveau de vitamine D. C'est la condition essentielle à une pression artérielle normale. « C'est peut-être le bon moment pour réévaluer les risques et les bienfaits de la lumière du soleil pour la santé humaine, et de repartir à zéro pour les recommandations de santé publique », estime le Pr Feelisch. « Eviter toute exposition excessive au soleil est important pour éviter un cancer de la peau, mais ne pas s'y exposer du tout, par peur ou par choix de vie, peut accroître le risque de maladie cardiovasculaire. » Un abus ou une carence de soleil sont donc tout aussi dangereux.

 

Reste à savoir si une exposition au soleil sur la durée est aussi bénéfique que deux sessions de 20 minutes. Pour cela, des études complémentaires sont déjà prévues. Elles étudieront l'évolution de l'oxyde nitrique et de la pression artérielle dans un contexte plus chronique. Rappelons qu'il faut rester prudent avec le soleil. Il est important de limiter son exposition, particulièrement en période estivale, pour prévenir le risque de cancer de la peau. Pour cela, des crèmes solaires protectrices et le port de vêtements qui couvrent la peau sont recommandés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité