Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne Inpes : les règles d'or pour se protéger du soleil

Parce que la prévention reste le moyen de protection le plus efficace contre les risques du soleil, l’Inpes rappelle les règles essentielles à suivre cet été. Chaque année, le soleil fait des ravages.

Campagne Inpes : les règles d\'or pour se protéger du soleil DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 19.06.2013 à 11h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Le soleil, est le faux-ami de l’été ! En effet, après un hiver long et rigoureux, le plaisir de retrouver le soleil ne doit pas nous faire oublier ses dangers. Avant l’été, il est donc primordial de rappeler les risques liés aux UV pour toute la famille et, en particulier, pour les enfants qui sont très vulnérables au soleil et à ses effets. C'est pourquoi le ministère des Affaires sociales et de la Santé et l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) ont lancé cette semaine une campagne d’information et de sensibilisation sur les risques solaires.

 

Premier constat établi par le baromètre 2010 cancer Inca-Inpes, 82 % des Français se sentent bien informés et semblent connaître les risques des UV. De plus, 97% ont conscience que protéger sa peau est indispensable et 70% estiment que s’exposer sans protection peut favoriser l’apparition d’un cancer.

Mais, en réalité, là où le bât blesse, c'est que les Français restent trop souvent imprudents face aux risques solaires. Ainsi, 79% d'entre eux n’appliquent pas de crème solaire sur leur peau, 68% s’exposent pendant les heures les plus chaudes (entre 12 et 16 heures), 38% seulement portent un tee-shirt lors des expositions et 40 % pensent qu'un coup de soleil chez un enfant, s'il est bien traité n'a aucune conséquence à l'âge adulte.
De plus, les idées reçues ont encore la part belle puisqu’une personne sur cinq pense que les coups de soleil préparent la peau en la rendant moins vulnérable au soleil. 

Grâce à un dispositif média important, l'Inpes va donc rappeler tout au long de l'été les recommandations de base (www.prevention-soleil.fr). Parmi elles, éviter toute exposition entre 12 et 16h, ne jamais exposer directement les bébés, appliquer de la crème solaire toutes les deux heures, porter des lunettes de soleil, tee-shirts et chapeaux à bords larges.

 

Pourtant, chaque année, en France, le solell fait des ravages. Car une exposition prolongée et non protégée au soleil n’est pas anodine. S’exposer aux UV peut provoquer notamment des coups de soleil ou des réactions allergiques et, à plus long terme,  favoriser le développement de cancers. Ce risque est encore plus élevé pendant les heures les plus ensoleillées de la journée.
En 2010, près de 1 600 personnes sont décédées à la suite d’un mélanome lié  dans 70 % des cas à une surexposition au soleil. 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année. 
Pour le Dr Thanh Le Luong, directrice de l’Inpes, « les moins de 15 ans sont particulièrement fragiles lors d’une exposition aux rayons UV. Leurs yeux et leur peau sont plus sensibles, car les défenses naturelles de l’organisme ne sont pas totalement opérationnelles avant la puberté. Ils doivent être protégés en priorité et avec une attention sans faille».
Et la directrice de l'Inpes rappelle que  « les coups de soleil reçus pendant l’enfance augmentent considérablement le risque de cancer de la peau à l’âge adulte et créent des dommages sur les yeux qui peuvent entraîner de graves problèmes de vue. Exemple, la cataracte ». Alors, comme le dit si bien aux enfants le slogan de la campagne 2013, « cet été, bronzer n'est pas jouer ».

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité