Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès de l’American Heart Association

Les enfants courent moins vite qu’il y a 30 ans

Une étude révèle que les enfants d’aujourd’hui mettent 90 secondes de plus à courir un 1600 m qu’il y a 30 ans. Leur endurance cardiovasculaire aurait  chuté, notamment à cause du surpoids.  

Les enfants courent moins vite qu’il y a 30 ans DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 20.11.2013 à 19h35
  • |
  • |
  • |
  • |


A quelle vitesse votre enfant est-il capable de courir le 1500 m ? Quelque que soit le verdict, il se pourrait que son chrono soit moins bon que le vôtre au même âge. En effet, d’après une étude australienne qui vient d’être présentée au congrès annuel de l’American Heart Association, l’endurance cardiovasculaire de nos petites têtes blondes aurait nettement chuté depuis une trentaine d’années. Un changement qui concernerait aussi bien les filles que les garçons, mais qui inquiète les experts à travers le monde.

 

Les capacités de course des enfants analysées sur 46 ans

Pour mener à bien cette récente analyse sur les capacités sportives des enfants, ces chercheurs ont passé en revue une cinquantaine d’études menées sur le sujet entre 1964 et 2010. Ces études comprenaient les données de la santé cardiovascuaire d’environ 25 millions d'enfants âgés de 9 à 17 ans et provenant de 28 pays. Certaines d’entre elles avaient cherché à mesurer quelle distance les enfants pouvaient courir en un temps donné à une époque précise et à l’inverse d’autres évaluaient en combien de temps les jeunes étaient capables de parcourir une distance précise. Les résultats des différents tests analysés par ces scientifiques avaient été recueillis sur des épreuves de 5 à 15 minutes ou couvraient une distance de 1 à 3 kilomètres.

 

L’endurance cardiovasculaire des enfants a baissé de 5% par décennie

Le Dr Grant Tomkinson, principal auteur de cette étude, a tenu à alerter ses confrères internationaux lors de ce congrès. Lors de la présentation de ces résultats, il a en effet tenu à préciser que la santé cardiovasculaire des enfants est bel et bien en déclin à travers le monde. En effet, les résultats de cette étude mettent en évidence le fait que l'endurance des enfants a baissé, en moyenne, de 5% tous les dix ans. Les jeunes d'aujourd'hui auraient donc une santé cardiovasculaire 15% moins bonne que celle de leurs parents au même âge. De plus, ils mettraient également 90 secondes de plus à courir une distance de 1600m par rapport aux jeunes d’il y a 30 ans.

 

Un déclin attribuable surtout au surpoids

D’après les auteurs de cette étude, ce déclin de la santé cardiovasculaire serait similaire chez les garçons et les filles et à tous les âges, de 9 à 17 ans. « En fait, environ 30% à 60 % des baisses de performance en course d'endurance peuvent être expliquées par l'augmentation de la masse grasse des enfants, a déclaré le Dr Grant Tomkinson. C’est un problème dans la plupart des pays occidentaux, mais certaines parties de l’Asie, comme la Corée du Sud, la Chine continentale et Hong Kong voient également de plus en plus ce phénomène ».


Durant sa présentation le chercheur a également insisté sur l’importance et l’urgence d’encourager les enfants d’aujourd’hui à pratiquer des efforts physiques intenses. Sinon les conséquences en terme de santé publique pourraient être désastreuses, estime l'auteur de l'étude. « Si un jeune est en surpoids maintenant, alors il sera plus à risque de développer des maladies comme les maladies cardiaques plus tard, » a conclu le Dr Tomkinson. Les experts rappellent que pour garantir leur bonne santé cardiovasculaire, les enfants ont besoin de 60 minutes d'activité physique vigoureuse par jour. Les sports qui sollicitent les principaux muscles du corps et qui nécessitent une activité soutenue et dynamique, comme la course, la natation et le cyclisme, sont particulièrement conseillés.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité