Publicité

QUESTION D'ACTU

Une maladie de peau causée par un parasite

Gale : le retour d’une maladie très contagieuse

Un fugitif a été relâché pour cause de gale, plusieurs cas ont été signalés notamment dans le Sud Ouest ces dernières semaines, Pourquoi Docteur fait le point sur cette maladie très contagieuse.  

Gale : le retour d’une maladie très contagieuse JS EVRARD/SIPA

  • Publié 10.11.2013 à 10h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Un homme de 20 ans recherché pour exécuter une peine d'un an de prison a été interpellé en Seine-Saint-Denis dans la nuit de jeudi à vendredi, puis finalement relâché. En effet les policiers ont constaté qu'il était porteur du parasite de la gale, une maladie très contagieuse. Si son état n'était pas compatible avec la garde à vue, quatre policiers ont même dû être traités préventivement après avoir été en contact avec ce fugitif. En effet, bien que cette parasitose soit le plus souvent bénigne, elle est très contagieuse et affecte un nombre important d'individus. Récemment, plusieurs cas de gale ont été signalés dans un collège d’Oléron, d’autres dans des crèches dans les Ardennes, des signalements qui ne font que confirmer ce que l’Institut de Veille sanitaire surveille depuis plusieurs années. La gale est bel et bien en recrudescence en France.

 

3 semaines d’incubation avant les 1ères démangeaisons

Cette maladie dermatologique due à un parasite microscopique, le sarcopte, se propage par contacts humains directs. La transmission peut aussi se faire par les vêtements ou la literie si la gale est très étendue. Après la contamination, le parasite pond des œufs dans des galeries qu’il creuse sous l’épiderme. Les larves deviennent adultes en 2 à 3 semaines et se reproduisent, entamant un nouveau cycle d’extension de la maladie. Il faut donc compter environ 3 semaines d’incubation avant de voir apparaître les premiers symptômes. A savoir des démangeaison intenses et des lésions cutanées. Ce prurit est dû à une réaction allergique au sarcopte et à ses déjections. Il épargne le visage et le dos. Par ailleurs, un autre symptôme de la gale est l’apparition de sillons rouge sur la peau. Mesurant quelques millimètres de long, leur tracé en courbes correspond aux galeries contenant les œufs du sarcopte femelle sous la peau. Contrairement à certaines idées reçues qui prétendent qu’elle concerne essentiellement les personnes manquant d’hygiène et plutôt d’un niveau social faible, la gale touche en réalité tous types de personnes, quels que soient leur âge et leur milieu social.

 

Une maladie contagieuse, traitée à domicile

La gale est cependant une maladie contagieuse qui se soigne au domicile du patient atteint. Le diagnostic doit être établi suite à une consultation médicale. Si nécessaire, le médecin traitant peut également demander un examen parasitologique, c’est à dire un prélèvement sur la peau pour vérifier si le sarcopte y est présent. Enfin, deux types de traitement sont possibles. Un traitement local qui consiste à appliquer une lotion ou une crème antiparasitaire sur tout le corps à l’exception du visage. Ce produit est efficace à tous les stades du cycle de vie du parasite mais il peut provoquer des irritations. Quant au traitement par voie orale, il se prend en une seule fois, sous la forme d’un comprimé d’ivermectine. Plus simple et plus rapide que le traitement local, il est souvent prescrit lorsqu’il y a un nombre important de personnes à traiter, par exemple dans les collectivités. En cas de surinfection, un antibiotique peut être prescrit par le médecin et un antihistaminique en cas de démangeaisons importantes et persistantes.

 

Des mesures pour éviter la contamination

Pour éviter la transmission de la gale, il est important d’appliquer quelques mesures d’hygiène strictes. Informez le personnel des collectivités que vous fréquentez et toutes les personnes avec lesquelles vous avez été en contact prolongé et répété, y compris votre partenaire sexuel. Lorsqu’un enfant est atteint, il ne peut être réadmis en collectivité que 3 jours après le début du traitement. D'ailleurs, pour ne pas contaminer d’autres personnes, il est d’éviter tout contact cutané avec votre entourage durant les trois jours suivant la première prise de médicaments. De même, les spécialistes conseillent de s’abstenir de relations sexuelles pendant toute la durée du traitement. Il est également recommandé de passer l’aspirateur dans toute la maison et de jeter immédiatement les sacs à aspirateur utilisés. Enfin, des consignes de lavage spécifiques pour le linge sont nécessaires en cas de gale. Tous les vêtement, sous-vêtement, draps ou serviettes de toilettes qui ont pu être contaminé doivent être lavés en machine à 60° et séchés également à haute température. Pour finir, les tissus qui ne peuvent être lavés à l’eau chaude doivent être traités par contact avec une poudre tuant les acariens, pendant au moins 48 heures ou mis pendant 1 semaine dans un sac en plastique étanche à l’air. En effet, le sarcopte ne survit pas plus de quatre jours en l’absence de contact avec la peau.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité