• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Etude

Cancer : l’effet bénéfique de la vitamine D dépend de votre IMC

La vitamine D protégerait du cancer et des maladies auto-immunes ou cardiaques. Toutefois, l’effet bénéfique de cette supplémentation nutritionnelle dépendrait en réalité de votre IMC.

Cancer : l’effet bénéfique de la vitamine D dépend de votre IMC BrianAJackson/istock




L'ESSENTIEL
  • Selon la référence nutritionnelle pour la population, les adultes ont besoin de 15 microgrammes de vitamine D par jour.
  • Une exposition au soleil 15 à 20 minutes en fin de matinée ou dans l’après-midi permet d’obtenir un apport journalier suffisant en vitamine D.
  • La vitamine D peut également provenir de l’alimentation. En France, les principaux aliments contributeurs sont les poissons et les produits laitiers (19 % et 25 % des apports chez les adultes).

La vitamine D est un nutriment essentiel à l’organisme participant entre autres à l’absorption des minéraux comme le calcium et le magnésium. Elle aiderait également à réduire les risques de cancer ou d’autres pathologies. Toutefois, des chercheurs du Brigham and Women's Hospital (USA) assurent que cet effet bénéfique n’est visible que chez les personnes ayant un IMC inférieur à 25.

La vitamine D, bénéfique pour les IMC inférieur à 25

Souhaitant vérifier le lien entre la prise de vitamine D et l’incidence du cancer, des pathologies cardiovasculaires ou des maladies auto-immunes, les scientifiques ont analysé les dossiers de 16.515 hommes et femmes ayant participé à un grand essai clinique, baptisé VITAL.

Les volontaires ont fourni des échantillons de sang au début de l’expérience puis deux ans plus tard après la prise régulière de vitamine D. Les chercheurs ont mesuré les taux du nutriment ainsi que de ses biomarqueurs ; c'est-à-dire ses métabolites : le calcium et la parathormone (ou hormone parathyroïdienne).

La première auteure Deirdre Tobias explique dans l'article paru JAMA Network Open le 17 janvier 2023 : "L'analyse des données VITAL originales a révélé que la supplémentation en vitamine D était corrélée à des effets positifs sur plusieurs résultats pour la santé, mais uniquement chez les personnes ayant un IMC de moins de 25." Ainsi, les individus en surpoids ou obèses ne bénéficieraient pas de l’effet protecteur du complément alimentaire.

La vitamine D serait métabolisée différemment selon le poids

L’équipe scientifique a découvert que la prise de vitamine D augmentait la plupart de ses biomarqueurs, quel que soit le poids de l’individu. Cependant, ces hausses étaient significativement plus faibles chez les personnes avec un IMC supérieur à 25. Pour les chercheurs, la vitamine D serait métabolisée différemment à des poids corporels importants.

"Nous avons observé des différences frappantes après deux ans, indiquant une réponse émoussée à la supplémentation en vitamine D avec un IMC plus élevé", indique Deirdre Tobias. "Cela peut avoir des implications cliniques et expliquer potentiellement certaines des différences observées dans l'efficacité de la supplémentation en vitamine D en fonction du statut d'obésité."

La Pr JoAnn E. Manson qui a également travaillé sur ce projet, ajoute : "Cette étude met en lumière les raisons pour lesquelles nous constatons une réduction de 30 à 40 % des décès par cancer, des maladies auto-immunes et d'autres résultats avec la supplémentation en vitamine D chez les personnes ayant un IMC inférieur à 25, mais un bénéfice minimal chez celles ayant un IMC plus élevé. Cela suggère qu'il pourrait être possible d'obtenir des avantages pour toute la population grâce à un dosage plus personnalisé de la vitamine D."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES