• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Espérance de vie

Régime de longévité : des habitudes alimentaires pour vivre plus longtemps

Prendre de bonnes habitudes alimentaires, dès le plus jeune âge, peut avoir un impact sur l’espérance de vie à long terme. Quel est ce régime de longévité ? Explications.

Régime de longévité : des habitudes alimentaires pour vivre plus longtemps lucigermaiStock


  • Publié le 23.09.2022 à 11h47
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les produits laitiers fermentés, comme le yaourt, sont tout à fait conseillés car ils contiennent de bonnes bactéries pour notre microbiote.
  • Dans le régime de longévité, il est recommandé de limiter l'apport en protéines à 0,68-0,80 grammes par kilogramme de poids corporel par jour, ce qui représente 47 à 56 g de protéines par jour pour une personne de 70 kilos.
  • Il est aussi conseillé aux personnes en surpoids de ne manger que deux repas par jour et deux collations à faible teneur en sucre.

Il vous promet de vivre jusqu’à 110 ou 120 ans en bonne santé... Valter Longo, gérontologue et professeur de biologie spécialisé en biologie cellulaire et en génétique, a conceptualisé un régime de longévité qui augmente l’espérance de vie. Bien sûr, même si ces habitudes alimentaires ont été pensées pour les personnes âgées, Valter Longo recommande de les commencer dès le plus jeune âge.

Quels sont les aliments du régime de longévité ?

Les aliments à privilégier pour faire le plein de vitamines, de minéraux, de fibres et d’antioxydants - tout en étant pauvres en graisses saturées et en sel - sont les légumes, les fruits, les noix, les haricots, l'huile d'olive et les fruits de mer à faible teneur en mercure comme les anchois. En ce qui concerne les pains, les pâtes et le riz, Valter Longo recommande de les choisir "complets", car ils sont généralement plus riches en fibres. 

Éviter la viande et le lait de vache

Pour élaborer ce régime, le biologiste s’est appuyé sur des recherches scientifiques, sur des essais cliniques, sur ce qu’il a pu observé auprès de centenaires partout dans le monde mais aussi en comparant notre alimentation à celle de nos ancêtres. 

Actuellement, nous mangeons beaucoup de viande ou de produits à base de lait de vache, que le biologiste juge mauvais pour la santé lorsque l’on en consomme toutes les semaines. Il estime qu’il faudrait en manger exceptionnellement et, si possible, remplacer le lait de vache par ceux de chèvre ou de brebis, qui seraient meilleurs pour la santé. Autres aliments à éviter : ceux riches en sucre transformé et en graisses saturées. Exit, donc, les plats préparés ou les gâteaux industriels. 

Pratiquer le jeûne pour vivre plus longtemps

Toujours en comparant le régime alimentaire actuel avec celui du passé, Valter Longo s’est rendu compte que nos ancêtres jeûnaient souvent alors que nous adoptons désormais une alimentation constante. Ainsi, le biologiste recommande de faire des jeûnes intermittents, c’est-à-dire d’alterner des périodes de jeûne et des périodes d'alimentation normale. 

Pour cela, il y a différentes options. La première est de ne pas s’alimenter du tout pendant 24 heures, une ou deux fois par semaine. Une autre méthode, appelée 16/8, consiste en un repos de 16 heures sans manger et des repas étalés sur une durée de 8 heures. Enfin, celle dite de 5/2 dans laquelle il faut se limiter à 500 ou 600 calories sur deux jours de la semaine et manger normalement le reste de la semaine. 

Qu’importe le jeûne choisi, il a été prouvé que celui-ci préviendrait le développement du diabète, de l’obésité mais aussi de maladies cardiaques. Ainsi, en les recommandations alimentaires avec ces périodes de jeûne, vous mettez plus de chances de votre côté pour devenir centenaire !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES