• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Insectes

Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées de maison

A la vue d’une araignée dans votre salon, le premier réflexe est de chercher un moyen de l’écraser. Cet insecte à huit pattes est pourtant plus utile si vous lui laissez la vie sauve.

Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées de maison LeoniekvanderVliet / istock


  • Publié le 21.09.2022 à 12h47
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Sur les 50.000 espèces d’araignées répertoriées dans le monde, seule une quinzaine sont dangereuses pour l'Homme (hors allergies). C'est dans la famille des mygales que l'on trouve les plus grosses et les plus dangereuses.
  • A l’échelle mondiale, on estime que les araignées capturent entre 400 et 800 millions de tonnes d’insectes par an, dont certains sont porteurs de maladies comme le paludisme ou ravagent les cultures agricoles.

Un Français sur quatre admet en avoir peur : les araignées sont pour certains un cauchemar sur pattes, d’autant plus si elles jouent à domicile. Mais alors que nous sommes nombreux à vouloir l’écraser dès qu’on le voit traverser notre salon, il convient de rappeler que cet insecte à six ou huit yeux est plus utile vivant que mort.

L’araignée de maison, un insecte inoffensif

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas parce que la météo se rafraîchit que les araignées se réfugient entre nos murs. C’est "l’amour" qui les motive : l’automne étant la période de reproduction pour les araignées, les araignées mâles - ce sont elles qui ont la bougeotte en majorité - cherchent tout simplement une femelle pour s’accoupler.

A part une petite frayeur, vous ne risquez rien à accueillir chez vous une araignée. S’il existe en France plus de 1.700 espèces différentes, une seule est potentiellement dangereuse (la veuve noire, en Corse). La plupart d’entre elles ne sont même pas capables de vous percer la peau, et restent le plus clair de leur temps dans leur toile en attendant leur futur partenaire... ou leur repas. Car en tant que prédateurs voraces, les araignées de maison ont un intérêt hygiénique : elles nettoient votre domicile en mangeant chaque jour l’équivalent de leur poids en mouches, moustiques, cafards, puces et autres parasites. Les écraser est donc le meilleur moyen de vous retrouver envahi de nuisibles ! D’autant plus que c’est contre-productif, car leurs cadavres et l’odeur du sang ne feront qu’attirer davantage d’insectes dans votre maison.

L’araignée, signe d’une maison saine

Réjouissez-vous, une araignée qui a élu domicile chez vous est le signe que vous habitez une maison propre et saine. Les arachnides sont en effet attirés par les endroits ni trop confinés, ni trop chauds, ni trop humides, où l’air y est plus sain qu’ailleurs. Pareil dans le jardin : leur présence en masse signifie qu'il est exempt de pesticides et que la biodiversité y est foisonnante.

Il est certes difficile de trouver le sommeil après avoir repéré une araignée au beau milieu de votre chambre à coucher. Mais au lieu de lui ôter la vie, optez donc plutôt pour la méthode douce : capturez-la et relâchez-la sur votre palier, votre garage ou encore votre grenier - en évitant toutefois votre balcon, car le froid peut s’avérer une condamnation à mort pour certaines espèces.

Et si vraiment la seule vue d’une araignée vous fait tressaillir, vous pouvez tenter de les tenir à l’écart grâce à quelques techniques naturelles. Comme installer des moustiquaires sur toutes vos ouvertures, ou encore badigeonner vos bords de portes et fenêtres d’un répulsif composé d'eau vinaigrée, de menthe poivrée ou de lavande - des parfums qui les font fuir.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES