• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Prévention

Insuffisance cardiaque : les 4 signes qui doivent alerter 

L'Assurance maladie fait de la prévention pour aider les Français à mieux repérer les symptômes de l'insuffisance cardiaque. On vous décrit les principaux signes qui doivent vous alerter. 

Insuffisance cardiaque : les 4 signes qui doivent alerter  Chinnapong/istock


  • Publié le 21.09.2022 à 12h21
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 10 % des 70 ans et plus sont atteints d’insuffisance cardiaque.
  • Chaque année, environ 200 000 personnes sont hospitalisées à cause de la maladie.
  • La campagne de sensibilisation de l'Assurance maladie sera lancée le 25 septembre prochain.

L’insuffisance cardiaque touche de plus en plus de Français. Environ 1,5 million de personnes sont concernées en France, mais l’Assurance maladie note que ce chiffre devrait "augmenter de 25% tous les quatre ans". À ce titre, elle lance une vaste campagne de sensibilisation pour améliorer la prévention de la maladie.

Qu’est-ce que l’insuffisance cardiaque ? 

Considérée comme une maladie chronique, l’insuffisance cardiaque correspond à l’incapacité de la pompe cardiaque à "assurer un débit sanguin suffisant pour satisfaire les besoins de l’organisme", explique la Fédération française de cardiologie. Elle peut être la conséquence d’autres pathologies, comme l’hypertension artérielle ou une maladie coronaire, mais elle peut aussi être liée au mode de vie : consommation excessive d’alcool, manque d’activité physique, amaigrissement, etc. L’Assurance maladie précise que certains facteurs peuvent aggraver l’insuffisance cardiaque : le diabète, les anomalies des graisses dans le sang, le tabagisme, et le surpoids/l’obésité. 

EPOF : les 4 signes pour repérer l’insuffisance cardiaque 

Quatre symptômes permettent de détecter une insuffisance cardiaque. "Présents isolément, ces 4 symptômes ne sont pas spécifiques de la maladie mais leur association ou leur récente survenue doivent faire penser à une insuffisance cardiaque", prévient l’Assurance maladie.

Ils sont regroupés sous le sigle EPOF : essoufflement, prise de poids rapide, œdème et fatigue. "Ces 4 signes sont à surveiller, surtout après 60 ans et en particulier pour les personnes déjà diagnostiquées car ils représentent une aggravation de la maladie pouvant entraîner une décompensation, voire une hospitalisation", rappelle l’Assurance maladie.

Pour le premier, il survient d’abord à l’effort, puis à mesure que la maladie s’aggrave, la moindre activité, voire le repos, provoque une difficulté à reprendre son souffle. "L'apparition d'un essoufflement en position allongée est un symptôme d'aggravation nécessitant une consultation médicale urgente", alerte l’Assurance maladie. Ensuite, une prise de poids rapide et importante, de l’ordre de deux à trois kilos en quelques jours, est un signe qui doit susciter l'attention. Elle peut être la conséquence de l’oedème, un gonflement de certaines parties du corps comme les pieds, les chevilles ou les jambes. Enfin, la fatigue lors d’efforts quotidiens est aussi caractéristique de la maladie. Elle est liée "au manque d’apport d’oxygène et de nutriments aux muscles".

Faire connaître les symptômes de l’insuffisance cardiaque 

Ces symptômes demeurent méconnus. Selon une étude réalisée en 2017, par le Groupe Insuffisance cardiaque et Cardiomyopathies de la Société française de cardiologie, auprès de personnes qui ne savaient pas qu’elles étaient malades, "deux tiers des personnes ayant les 4 signes d’insuffisance cardiaque n’avaient pas consulté de cardiologue dans les 12 mois précédents, preuve que ces symptômes ne sont pas reconnus par les patients comme signes de maladie cardiaque". Pour cette raison, l’Assurance maladie souhaite communiquer au sujet de l’insuffisance cardiaque et ses symptômes. Car en l’absence de prise en charge adaptée, la maladie évolue et peut avoir des conséquences dramatiques. En France, près de 70 000 décès sont liés à cette pathologie chaque année.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES