• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Alzheimer

Maladie d'Alzheimer : comment les jeux vidéo peuvent-ils aider les malades ?

A l’occasion de la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, la rédaction s’est penchée sur une intervention non médicamenteuse particulière pour aider les patients : le jeu vidéo.

Maladie d'Alzheimer : comment les jeux vidéo peuvent-ils aider les malades ? Anna Frank/Istock


  • Publié le 21.09.2022 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plus d'un million de Français sont touchés par la maladie d'Alzheimer.
  • Cette pathologie représente plus de 70 % de l’ensemble des maladies neurocognitives de la personne âgée.
  • Plusieurs recherches confirment les bienfaits des thérapies par les jeux vidéo sur les malades.

Selon la Fondation Vaincre Alzheimer, plus d’un million de personnes sont touchées par cette pathologie en France. “Il s’agit donc de 8 % des français de plus de 65 ans qui seraient atteints en 2020. Par ailleurs, on estime que 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France.” Cette affection neurodégénérative entraîne de nombreux symptômes dont la perte de mémoire, des troubles du langage, la perte de la faculté de jugement, des difficultés dans la résolution de problèmes, un retrait social, des changements d’humeur, des difficultés à s’orienter ou à effectuer des tâches quotidiennes, ou encore une incapacité à reconnaître des objets ou des personnes familières.

A l’heure actuelle, il n’existe toujours pas de traitement curatif de la maladie et son évolution est inéluctable. Si certains médicaments ont montré des effets positifs, de plus en plus de chercheurs travaillent sur le développement d’interventions non médicamenteuses. A ce titre, l’utilisation de jeux vidéo par les malades montre des effets encourageants.

Déclin cognitif : un jeu vidéo pour diagnostiquer les malades

Des neuroscientifiques anglais ont créé en 2016 un jeu vidéo nommé Sea Hero Quest. Il permet de mesurer les capacités d’orientation dans l’espace d’un joueur : son altération est l’un des premiers signes pouvant annoncer la maladie d’Alzheimer. D’après les conclusions de leur étude, “les personnes aux mauvais résultats, par rapport à la moyenne des individus de même âge, sexe et origine, présentent davantage de prédispositions à la maladie d’Alzheimer, même quand les tests classiques ne décèlent rien”.

Si cet outil n’a pas pour vocation de devenir un outil de dépistage, il peut néanmoins servir de référentiel aux médecins lors de leurs diagnostics. “Si une dame âgée présente des soucis d’orientation, cela permettra de savoir si ces difficultés sont normales pour son groupe démographique ou si elles sont plus inquiétantes”, écrivent les scientifiques du CNRS (Centre national de la recherche scientifique). Ce jeu, disponible gratuitement sur les téléphones portables, a déjà été testé par plus de quatre millions de personnes dans le monde.

Des jeux vidéos conçus pour lutter contre les effets d’Alzheimer

Plusieurs études confirment les bienfaits de la thérapie par jeux vidéo pour les malades. A ce titre, les essais du jeu vidéo français “Serious Game” XTORP ont montré des résultats très positifs. “​Dans ce jeu, la personne malade – le joueur – est aux commandes d’un sous-marin et navigue à travers mers et océans”, explique Jean-Claude Meignan, Président de l’association France Alzheimer. Il doit gérer ses ressources, acheter des marchandises et affronter les autres joueurs pour devenir le plus riche des contrebandiers.” L’atout d’un tel jeu ? Il permet de “préserver les facultés dans des conditions ludiques, en effectuant des entraînements physiques et cognitifs”.

Une “table magique” pour stimuler les personnes atteintes de troubles cognitifs

Une autre innovation commence à faire sa place dans plusieurs Ehpad : la Tovertafel ou “table magique”. Cet outil, proposé par la start-up MJ INNOV, est doté d'une intelligence artificielle, d'un haut-parleur et de capteurs infrarouges qui projette des jeux interactifs sur une surface. Ces jeux ont été spécialement développés pour les personnes présentant des troubles cognitifs légers à sévères, dont la maladie d’Alzheimer.

En proposant des jeux permettant de stimuler les personnes physiquement, cognitivement et socialement, elle participe aux activités de prévention de la perte d'autonomie et plus généralement à l'amélioration de la qualité de vie”, avance l’infirmier retraité Jason Di Falco. “​​En fonction du site de projection (table ou sol par exemple), chaque résident pourra solliciter aussi bien les membres supérieurs et/ou inférieurs à travers les différents jeux proposés.” L’ancien soignant met également en avant l’intérêt social de cette “table magique”, qui aide à “lutter contre l’apathie des résidents avec un stade avancé de maladie neurodégénérative”.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES