• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Covid-19

Covid-19 : des risques plus élevés liés à l'excès de poids

Un IMC trop élevé est associé à des risques plus importants d'infection au Covid-19 et de Covid long contrairement au niveau glycémique, selon une méta-analyse britannique.

Covid-19 : des risques plus élevés liés à l'excès de poids Bertrand Blay/iStock


  • Publié le 19.09.2022 à 15h19
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Pour l'adulte il y a surpoids quand l'IMC est égal ou supérieur à 25 et il y a obésité quand l'IMC est égal ou supérieur à 30, selon l'OMS.
  • Plus de 47 % des patients Covid entrant en réanimation sont en situation d’obésité (Ministère de la santé). 
  • Près d’un Français sur deux (47 %) est soit en surpoids (30 %), soit en situation d’obésité (17 %), selon la Ligue contre l’obésité.

"Au début de la pandémie, la recherche a identifié le diabète et l'obésité comme des facteurs de risque de tomber gravement malade avec la Covid-19. Et nous savons que de nombreuses personnes atteintes de diabète de type 2 ont également un excès de poids. Nos premières découvertes soutiennent l'idée que les mécanismes liés à l'obésité pourraient être responsables des risques excessifs de Covid-19 associés au diabète, plutôt que l'hyperglycémie en soi", a déclaré le Dr Knuppel, lors de la réunion annuelle de l'Association européenne pour l'étude du diabète (EASD) à Stockholm. Elle et ses collègues de l’University College de Londres ont réalisé une métanalyse de neuf études britanniques. Leurs conclusions révèlent qu'un IMC trop élevé est associé à un risque plus grand d'infection au Covid-19 et à un Covid long.

Etre en surpoids augmente de 10 % le risque d'infection au Covid

L'analyse des données de 31 252 participants de neuf études a révélé qu'un IMC plus élevé était associé à une plus grande probabilité d'infection au Covid-19, avec un risque 7 % plus élevé pour chaque augmentation de 5 kg/m2 de l'IMC. Les personnes en surpoids (IMC de 25 à 29,9 kg/m2) et obèses (30 kg/m2 ou plus) avaient respectivement 10 % et 16 % plus de risques d'infection au Covid-19 que les personnes sans surpoids (moins de 25 kg/m2).

Des résultats similaires ont été observés pour les Covid longs (4 243 participants issus de six études) — avec un risque 20% plus élevé pour chaque augmentation de 5 kg/m2 de l'IMC. Les personnes en surpoids et obèses avaient respectivement 20 % et 36 % de chances supplémentaires de développer un Covid long.

En parallèle, les études portant sur la glycémie moyenne (HbA1c) et le diabète n'ont révélé aucune association avec le Covid-19 ou le Covid long.

Covid sévère : pourquoi le surpoids augmente-t-il les risques ?

Les chercheurs soulignent la nécessité de poursuivre les recherches pour explorer les mécanismes qui sous-tendent ces associations et les possibilités de réduire le risque associé à un IMC élevé. “Nous devons explorer davantage ce qui rend les personnes en surpoids et obèses à risque et comment cela se rapporte aux cas graves”, a souligné le Dr Knuppel.

Les auteurs reconnaissent que leur étude était observationnelle et ne peuvent pas prouver qu'un IMC plus élevé augmente de façon certaine le risque d'infection au Covid-19. Ils ne peuvent pas non plus exclure la possibilité que d'autres facteurs non mesurés ou que des données manquantes puissent avoir affecté les résultats. Ils soulignent également que les données sur les infections au Covid-19 étaient basées sur les déclarations des participants plutôt que sur des tests positifs et que les mesures cliniques prises avant la pandémie pouvaient être obsolètes pour certaines des neuf études. Enfin, ils notent que les participants à l'étude étaient en meilleure santé que la population générale, ce qui peut limiter les conclusions tirées.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES