• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Moustique tigre

Dengue : un nouveau cas détecté en Haute-Garonne

Un nouveau cas autochtone de dengue a été détecté en Haute-Garonne, la personne n’avait pas voyagé dans un pays à risque. Le virus aurait donc été transmis par une piqûre de moustique tigre. 

Dengue : un nouveau cas détecté en Haute-Garonne frank600/istock


  • Publié le 03.09.2022 à 10h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le moustique tigre est gris et noir avec des rayures blanches au niveau des pattes.
  • Il peut piquer un humain plusieurs fois jusqu’à ce que son estomac soit rempli, ce qui équivaut à deux ou trois microlitres de sang.
  • Du 1er mai au 26 août 2022, 123 cas importés de dengue ont été identifiés en France métropolitaine selon Santé Publique France.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Occitanie l’a confirmé ce vendredi 2 septembre : un nouveau cas de dengue a été confirmé en Haute-Garonne. Il s’agit du troisième cas autochtone recensé dans la région Occitanie depuis le début de l’année, ce qui signifie que les personnes qui ont contracté la maladie n'avaient pas voyagé en zone contaminée dans les 15 jours précédant l’apparition des symptômes. D’après le communiqué de l’ARS, “l’état de santé (de cette dernière personne infectée) n’inspire pas d’inquiétude”. 

Les Amériques, l’Asie du Sud-Est et le Pacifique occidental

Selon Santé publique France, la dengue est une maladie virale transmise par les moustiques du genre Aedes, aussi appelés moustiques tigres, lorsqu’ils piquent. Habituellement, cette pathologie n’est pas présente en France, raison pour laquelle on parle de cas autochtone. Actuellement, les zones les plus touchées dans le monde sont les Amériques, l’Asie du Sud-Est et le Pacifique occidental. 

Une maladie bénigne 

Les symptômes de la dengue sont proches de ceux de la grippe, c’est-à-dire une forte fièvre, des douleurs articulaires ou encore des maux de tête importants. Ils durent généralement entre deux et sept jours. Pour beaucoup de cas, cette maladie reste bénigne mais, chez certaines personnes, elle peut provoquer une forme aiguë d’allure grippale avec, parfois, des complications potentiellement mortelles. On parle de dengue sévère.

Pas de traitement

Pour l’instant, il n’y a pas de traitement spécifique contre la dengue classique ou sévère. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) “la détection précoce des signes d’évolution vers une dengue sévère et l’accès à des soins médicaux appropriés permettent de réduire le taux de mortalité de la dengue sévère à un niveau inférieur à 1 %”.

Pas plus de 150 mètres

Pour limiter les risques de transmission de ce virus via les piqûres de moustiques tigres, les autorités sanitaires peuvent mettre en place des opérations de démoustication. Il y en a eu une cette semaine en Haute-Garonne. 

Mais l’ARS Occitanie incite aussi la population à se protéger chez soi car “le moustique qui vous pique bien souvent ne vole pas à plus de 150 mètres de son lieu d’apparition”.

Supprimer les eaux stagnantes

Pour éviter la prolifération, il faut tout d’abord supprimer toutes les eaux stagnantes car c’est là où les larves se développent. Ensuite, en extérieur, le mieux est de porter des vêtements amples et appliquez des sprays anti-moustiques car tous les produits répulsifs classiques fonctionnent pour chasser le moustique tigre. 

Enfin, dernier conseil : restez le plus possible en intérieur entre 7 à 9 heures et de 17 à 20 heures, moment où le moustique tigre est le plus actif.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES