• CONTACT

QUESTION D'ACTU

USA

Mortalité maternelle : plus de la moitié des décès en milieu hospitalier surviennent à d'autres moments que l'accouchement

Une étude américaine suggère que la mortalité maternelle en milieu hospitalier aux USA est plus élevée avant ou après l'accouchement, c'est-à-dire au cours de la grossesse ou de la période post-partum.

Mortalité maternelle : plus de la moitié des décès en milieu hospitalier surviennent à d'autres moments que l'accouchement Motortion/iStock


  • Publié le 02.09.2022 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Pour la période 2013-2015, 262 décès maternels ont été identifiés, soit 1 décès tous les 4 jours en France d'une cause liée à la grossesse, à l'accouchement ou à leurs suites.
  • Aux États-Unis, 861 femmes sont mortes en 2020 au cours de leur grossesse ou dans les quarante-deux jours suivants. Un taux presque trois fois plus élevé pour les femmes noires que pour les femmes blanches.

Aux États-Unis, les hospitalisations qui surviennent pendant la période prénatale (pendant la grossesse, mais avant l'accouchement) et celles qui surviennent pendant la période post-partum (après l’accouchement) représentent plus de la moitié des décès maternels à l'hôpital entre 2017 et 2019, selon une nouvelle étude

Les résultats, publiés dans la revue médicale JAMA Network Open, ont évalué les taux de décès maternels à l'hôpital à partir d’un échantillon de patientes hospitalisées durant différentes périodes - prénatales, à l'accouchement et le post-partum - aux États-Unis de 1994 à 2015 et de 2017 à 2019. 

10% des hospitalisations pour 50% des décès

Les chercheurs ont d’abord constaté qu'au cours de la période entre 1994-1995 et 2014-2015, les décès maternels à l'hôpital au moment de l'accouchement ont diminué de plus de moitié (56%). Durant ces vingt années, les taux de décès maternels à l'hôpital survenus pendant les périodes prénatales et post-partum sont quant à eux restés inchangés.

Puis, en examinant les données les plus récentes, de 2017 à 2019, l'équipe de recherche a constaté que les hospitalisations pour accouchement représentaient près de 90% des hospitalisations survenant pendant la grossesse - mais seulement la moitié des décès maternels à l'hôpital. L’autre moitié de ces décès est due aux hospitalisations prénatales et post-partum, qui représentent pourtant moins de 10 % de toutes les hospitalisations survenant pendant la grossesse. 

Un taux de mortalité maternelle plus élevé aux États-Unis

"Les taux de mortalité maternelle sont élevés aux États-Unis, plus que ceux observés dans tous les autres pays industrialisés”, a déclaré Lindsay Kennedy Admon, co-autrice de l’étude, dans un communiqué. La chercheuse souligne que “des progrès ont été réalisés dans la réduction du taux de mortalité maternelle au moment de l'accouchement. Mais la mortalité maternelle continue d'augmenter. Pour réduire davantage ces taux, nous devons nous concentrer non seulement sur le moment de l'accouchement, mais aussi examiner les risques et les complications survenant pendant les périodes prénatales et les hospitalisations post-partum”.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES