• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Vivre avec le virus

Rentrée : où en est l’épidémie de Covid-19 ?

Alors qu'une nouvelle vague est attendue à l’automne, où en est l'épidémie de Covid-19 ?

Rentrée : où en est l’épidémie de Covid-19 ? Olivier DJIANN/istock


  • Publié le 29.08.2022 à 15h05
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, le variant Omicron est le principal en circulation avec une prédominance du sous-lignage BA.5.
  • La deuxième dose de rappel est ouverte aux personnes de 60 à 79 ans, aux adultes de 18 à 60 ans à risque de forme grave, aux femmes enceintes dès le premier trimestre, et aux personnes dans l’entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables.
  • L’administration de la dose se fait six mois après la dernière injection, ou la dernière infection.

C’est le retour en classes pour plus de 12 millions d’élèves, jeudi 1er septembre. Pour certains adultes, cette semaine est aussi celle de la reprise du travail. Et si pendant l’été, la septième vague de Covid-19 est passée, l’inquiétude revient avec la rentrée.

Une diminution de la circulation

"La circulation du SARS-CoV-2 a continué de ralentir, mais de façon moins marquée par rapport aux semaines précédentes", explique Santé Publique France dans son dernier point épidémiologique hebdomadaire, en date du 26 août. Le 28 août, 14 110 nouveaux cas ont été enregistrés, soit une baisse de 4,8% en sept jours. Le taux d’incidence a lui diminué de 15%, le 9 juillet, il était de 1351,7 cas pour 100 000 habitants, contre 185,2 le 25 août. Il est encore très élevé à La Réunion, où il dépasse les 800 cas pour 100 000 habitants. En France métropolitaine, quatre régions ont un taux d’incidence supérieur à 200 : la Corse, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. En parallèle, Santé Publique France observe une diminution des admissions à l’hôpital. Début juillet, plus de 10.000 passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 étaient enregistrés chaque jour, seulement 282 ont été dénombrés le 25 août.

Une huitième vague attendue

Si ces chiffres en baisse semblent rassurants, les semaines à venir pourraient changer la donne. Lors d’un déplacement le 23 août dernier, le ministre de la santé François Braun a déclaré qu’il s’attendait à une huitième vague de Covid-19 à l’automne. "On ne sait pas encore quelle sera son ampleur", a-t-il précisé à la chaîne BFMTV. "Cette épidémie nous a appris à être vraiment humbles et prudents dans nos précisions", a-t-il ajouté.

Vaccination et gestes barrière : des mesures à maintenir

Santé Publique France rappelle que les gestes barrières sont nécessaires pour "protéger les plus vulnérables", et qu’il est primordial de respecter les mesures d’isolement en cas de test positif ou de contact à risque. Mais la protection passe aussi par la vaccination. "Au 22 août, les couvertures vaccinales étaient de 85,3% chez les 65 ans et plus pour la dose de rappel, constate l’organisme. Seuls 32,6% des 60-79 ans et 45,7% des 80 ans et plus avaient reçu leur seconde dose de rappel parmi les personnes éligibles (selon le délai depuis la dernière injection)." Pour Santé Publique France, il est très important d’améliorer la couverture vaccinale, jugée "insuffisante", en particulier dans les DROM et chez les sujets âgés.

Quel protocole dans les écoles ?

Pour l’année à venir, le ministère de l’éducation nationale a établi un protocole sanitaire divisé en quatre niveaux de risque : du socle jusqu’au niveau trois. Pour la rentrée, les mesures du niveau "socle" sont adoptées sur l’ensemble du territoire : tous les cours sont en présentiel, aucune restriction concernant les activités d’éducation physique et sportive, et le protocole sanitaire est le même que celui de la population générale. Si le virus circulait à nouveau fortement, quel soit le niveau de risque, le protocole sanitaire prévoit le maintien des cours en présentiel pour les écoles primaires et les collèges.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES