• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Symptômes

Stress post-traumatique : et si les médicaments contre l'hépatite C permettaient de le traiter ?

Les médicaments antiviraux, prescrits pour soigner l'hépatite C, peuvent réduire les symptômes du syndrome de stress post-traumatique.

Stress post-traumatique : et si les médicaments contre l'hépatite C permettaient de le traiter ? KatarzynaBialasiewicz/iStock


  • Publié le 24.08.2022 à 16h11
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 92, 5 % des participants souffrant de l’hépatite C ont été guéris après la prise de médicaments antiviraux.
  • Plus de 6 % des Américains développeront un syndrome de stress post-traumatique au cours de leur vie.

Le syndrome de stress post-traumatique, qui survient après un événement traumatisant, est fréquent chez les vétérans. Ce trouble perturbe le quotidien des patients, en exacerbant leur souffrance morale et leurs complications physiques. Aux États-Unis, il touche plus de 10 % des vétérans, selon des chercheurs de l’université de Boston (États-Unis).

Deux traitements autorisés par la FDA

Cependant, la Food and Drug Administration (FDA) n'a approuvé que deux médicaments (la sertraline et la paroxétine) pour traiter cette maladie. "Tous deux n'ont montré qu'une efficacité limitée dans la réduction des symptômes du syndrome de stress post-traumatique", a précisé l’équipe.

C’est pourquoi les scientifiques américains ont décidé de réaliser une recherche pour savoir si les médicaments existants peuvent soulager les symptômes de ce trouble. "Nous avons récemment mené une cohorte qui indiquait que plusieurs antiviraux à action directe (AAD), des traitements très efficaces contre l'hépatite C, étaient également associés à une amélioration du syndrome de stress post-traumatique", ont-ils indiqué. Leur recherche avait été menée auprès d’anciens combattants américains.

254 vétérans américains suivis

Dans une nouvelle étude, publiée dans la revue American Journal of Epidemiology, les mêmes auteurs ont effectué une analyse plus rigoureuse pour examiner et comparer l'efficacité des antiviraux à action directe précédemment identifiés dans l'amélioration des symptômes du syndrome. Pour cela, ils ont utilisé les données de leur précédente cohorte, mais cette fois-ci les chercheurs ont inclus uniquement les patients diagnostiqués avec une hépatite C. Au total, 254 vétérans, pris en charge du 1er octobre 1999 et au 30 septembre 2019, ont participé à l’étude.

Les volontaires ont reçu une combinaison de médicaments contre l'hépatite C approuvés par la FDA, notamment le glecaprevir et le pibrentasvir, le ledipasvir et le sofosbuvir ou le sofosbuvir et le velpatasvir. Les scientifiques ont suivi les symptômes des patients pour le syndrome de stress post-traumatique et l’hépatite C pendant 8 à 12 semaines.

Associer le glecaprevir et le pibrentasvir

D’après les résultats, l'association médicamenteuse glecaprevir et pibrentasvir présentait la plus forte association avec l'amélioration des symptômes du syndrome parmi les médicaments antiviraux à action directe. "Le niveau d'amélioration que nous constatons pour le glecaprevir et le pibrentasvir est impressionnant et plus de deux fois supérieur à ce que nous avons observé pour la paroxétine et la sertraline", a déclaré Jaimie Gradus, auteur des travaux, dans un communiqué.

Désormais, les auteurs ont été financés par le ministère de la Défense pour étudier l’association glecaprevir et pibrentasvir en tant que traitement potentiel du syndrome de stress post-traumatique dans le cadre d'un essai randomisé et contrôlé par placebo. "Il faudra attendre plusieurs années avant de voir les résultats", ont-ils conclu.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES