• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Implant

Des personnes aveugles retrouvent la vue grâce à une cornée artificielle

L’implant a été fabriqué avec de la protéine de collagène issue de peaux de porc. 

Des personnes aveugles retrouvent la vue grâce à une cornée artificielle DigitalSoul/istock


  • Publié le 19.08.2022 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La cornée est la couche transparente la plus externe de l’œil.
  • Ces cornées issues de peau de porc peuvent être conservées jusqu'à deux ans avant utilisation, contrairement aux cornées humaines, qui doivent être greffées dans les deux semaines.

12,7 millions de personnes dans le monde sont aveugles parce que leur cornée est endommagée ou malade. Une découverte médicale pourrait leur permettre de retrouver la vue. Dans Nature Biotechnology, des chercheurs racontent comment une cornée artificielle a permis à vingt personnes aveugles, ou sur le point de l’être, de retrouver la vue. 

Trouver une méthode abordable et accessible 

Pour les personnes aveugles à cause d’un problème de cornée, la seule manière de retrouver la vue est de recevoir une greffe, par un donneur humain. Selon les auteurs de cette étude, seulement un patient sur 70 y parvient pour diverses raisons, notamment un accès difficile aux soins médicaux dans les régions les plus pauvres de la planète. "Nous avons fait des efforts considérables pour nous assurer que notre invention sera largement disponible et abordable pour tous et pas seulement pour les riches", précise Mehrdad Rafat, l’auteur et entrepreneur à l’initiative de cette recherche. 

Des molécules de collagène issues de peau de porc

Pour mettre au point une cornée artificielle, il faut de la protéine collagène, principal composé de ce tissu humain. Les chercheurs ont utilisé des molécules de collagène issues de peau de porc purifiées et produites dans des conditions adaptées à un usage humain. "La peau de porc utilisée est un sous-produit de l'industrie agro-alimentaire, ce qui la rend facile d'accès et économiquement avantageuse", précisent-ils. Ces molécules ont été stabilisées pour devenir un matériau solide, permettant sa manipulation et son implantation sans risque. 

"La vue des participants s'est améliorée"

Une fois la cornée artificielle mise au point, les scientifiques l’ont testée sur des porcs, puis dans deux pays : l’Inde et l’Iran, où les dons de cornée sont insuffisants. Les chirurgiens ont implanté cette cornée sur vingt patients aveugles, ou sur le point de le devenir, à cause du kératocône, une maladie de la cornée. Aucune complication n’a été rapportée et "un traitement de huit semaines avec des collyres immunosuppresseurs a suffi à prévenir le rejet de l’implant", indiquent les auteurs. Dans les deux années suivant l’opération, les médecins ont suivi les patients greffés, sans qu’aucun problème ne soit signalé. "La vue des participants s'est améliorée autant qu'elle l'aurait été après une greffe de cornée avec des tissus issus de dons", constatent les scientifiques. À l’issue de l’étude, plus aucun patient n’était aveugle. 

Une technique et un matériau accessibles 

"Les résultats montrent qu'il est possible de développer un biomatériau répondant à tous les critères pour être utilisé comme implant humain, qui peut être produit en masse", conclut Neil Lagali, professeur au Département des sciences biomédicales et cliniques de l'Université de Linköping (Suède), l'un des chercheurs à l'origine de l’étude. Son implantation dans l’organisme est aussi l’un des points forts de ce nouveau matériau : aucun point de suture n’est nécessaire, l’opération peut être réalisée avec un laser de pointe, ou à défaut, avec des outils chirurgicaux simples. "La méthode (…) s'est avérée plus simple et potentiellement plus sûre qu'une greffe de cornée conventionnelle", observent les auteurs. Cela pourrait la rendre plus facile d’accès dans la plupart des hôpitaux, quelle que soit la région du monde. Avant cela, les scientifiques doivent réaliser une étude avec un échantillon de patients plus larges, afin d’obtenir une autorisation de mise sur le marché. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES