• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Mémoire

L'utilisation du smartphone pourrait contribuer à booster les capacités de mémorisation

Contrairement aux idées reçues, l'usage du smartphone pourrait améliorer notre capacité à mémoriser, selon une étude.

L'utilisation du smartphone pourrait contribuer à booster les capacités de mémorisation Inside Creative House / stock


  • Publié le 02.08.2022 à 16h49
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les résultats de l'étude ont révélé que les participants qui avaient utilisé un appareil numérique pour stocker les informations avait une capacité de mémorisation de 18 à 27 % supérieure à ceux qui n'en avaient pas utilisé.
  • On distingue trois phases dans le processus de mémorisation : l’encodage (l’information est reçue et traitée par le cerveau : est-elle tactile, visuelle, gustative...), le stockage (l’information encodée est « rangée » pour durer dans le temps) et, enfin, le rappel (l’information stockée est récupérée pour être mémorisée à long terme), qui va venir consolider la mémorisation.

Les neuroscientifiques pensaient jusqu'ici qu'utiliser à l'excès un smartphone nous rendait paresseux ou plus enclins à oublier, au point même de favoriser l'apparition de ce qu'on appelle une "démence numérique". Mais selon une nouvelle étude, cela pourrait en réalité améliorer nos facultés de mémorisation.

"Mémoire externe"

D'après une équipe de chercheurs de l'Université College de Londres (UCL), l'utilisation de ces téléphones, qui donnent tout le savoir à portée de quelques clics, permettrait en effet de stocker les informations les plus importantes dans une sorte de "mémoire externe", et ainsi de libérer de l'espace dans notre cerveau pour mémoriser d'autres choses, moins essentielles.

Pour parvenir à ces conclusions, publiées dans le Journal of Experimental Psychology: General, les scientifiques ont demandé à 158 volontaires âgés de 18 à 71 ans d'effectuer un exercice de mémorisation avec des informations plus ou moins importantes à retenir. Et ce, en utilisant soit seulement leur propre mémoire pour la première moitié des exercices, soit leur mémoire et un appareil numérique pour la seconde moitié.

Une mémorisation de 18 à 27 % supérieure

Les résultats ont révélé que les participants qui avaient utilisé un appareil numérique pour stocker les informations avait une capacité de mémorisation de 18 à 27 % supérieure à ceux qui n'en avaient pas utilisé. En effet, lorsque les gens étaient autorisés à utiliser une mémoire externe, l'appareil digital les aidait à se souvenir des informations qu'ils y avaient enregistrées - ce qui n'est guère étonnant - mais, plus surprenant, l'appareil améliorait également la mémorisation des informations... non enregistrées !

"L'utilisation de l'appareil a modifié la façon dont les gens utilisaient leur mémoire pour stocker des informations de grande importance par rapport à des informations de faible importance, explique l'auteur principal de l'étude, Dr Sam Gilbert. Lorsque les gens devaient se souvenir par eux-mêmes, ils utilisaient leur capacité pour se souvenir des informations les plus essentielles. Mais lorsqu'ils ont pu utiliser l'appareil, ils ont enregistré des informations de grande importance dans l'appareil et ont utilisé leur propre mémoire pour des informations moins essentielles à la place." Et, au bout du compte, se souvenaient ainsi davantage des deux types d'informations...

Attention toutefois, préviennent les chercheurs : le risque du smartphone pour stocker des informations importantes est que, si jamais il tombe en panne, "nous pourrions nous retrouver avec rien d'autre que des informations de moindre importance dans notre mémoire propre"

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES