• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Médicament

Le Spasfon est-il un placebo contre les règles douloureuses ?

Récemment, des internautes ont dénoncé l’effet placebo du Spasfon, un médicament utilisé pour atténuer les douleurs de règles. Mais que sait-on de son efficacité contre les dysménorrhées ? Explications.

Le Spasfon est-il un placebo contre les règles douloureuses ? grinvalds/iStock


  • Publié le 02.08.2022 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les douleurs menstruelles peuvent survenir plus tard, à l’âge adulte, et être liée à une maladie.
  • Le Spasfon ne doit pas être utilisé en cas d'allergie au blé (autre que la maladie cœliaque).

Crampes, mal de dos, nausées, spasmes dans le bas du ventre… En cas de règles douloureuses, de nombreuses femmes ont recours au Spasfon. Ce traitement, connu pour soulager les douleurs menstruelles, est récemment accusé de ne pas être efficace contre les dysménorrhées.

Depuis quelques jours, le hashtag #Spasfon est en tête des tendances Twitter et a cumulé de multiples commentaires négatifs. "Le Spasfon ne sert à rien contre le mal des règles", "c’est un bonbon", "je ne suis pas folle à répéter que ça ne sert à rien depuis toujours", c’est ce qu’ont signalé des internautes sur la plateforme. D’après eux, ce médicament serait inutile mais aurait également un effet placebo. En clair, le Spasfon agirait uniquement sur l’aspect psychologique.

Le Spasfon, un antispasmodique

Pour rappel, le Spasfon appartient à une classe de médicaments appelés "antispasmodiques", d’après la base de données publique des médicaments. Ainsi, il agit contre les spasmes, à savoir les contractions. Le Spasfon, qui est composé de phloroglucinol, est prescrit pour traiter des douleurs spasmodiques de l'intestin, des voies biliaires, de la vessie et de l'utérus.

Un "traitement d'appoint"

Selon un rapport publié par la Haute Autorité de Santé (HAS) en 2008, ce médicament s’est montré efficace dans la disparition des douleurs pelviennes après trois jours de traitement.Cependant, "aucune recommandation ne préconise l’utilisation d’antispasmodiques lors d’une douleur pelvienne quelque soit son étiologie (dysménorrhées, endométriose, pose de stérilet …). Ces spécialités doivent être considérées comme un traitement d’appoint. Le rapport efficacité/effets indésirables de ces spécialités est faible. Il existe des alternatives thérapeutiques à ces spécialités, notamment les antalgiques de palier I (AINS, paracétamol)", peut-on lire dans son avis.

Un médicament qui reste efficace

D’après Bruno Maleine, le directeur de l'Ordre national des pharmaciens, le Spasfon reste un traitement efficace "pour répondre à une demande à l’instant T afin d’essayer de soulager la patiente". Car, pour l’heure, "nous n’avons pas non plus beaucoup d’alternatives à proposer" aux femmes, a-t-il expliqué à 20 Minutes. Il a ajouté qu’il n’était pas possible de qualifier ce médicament comme un placebo, car "c’est un antispasmodique qui agit sur les muscles".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES