• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Famille

Anxiété : est-il possible de la transmettre à ses enfants ?

Au sein d’une famille, les troubles anxieux sont plus susceptibles d'être transmis de mère en fille et de père en fils.

Anxiété : est-il possible de la transmettre à ses enfants ? fizkes/iStock


  • Publié le 21.07.2022 à 16h17
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Plusieurs enfants développant un trouble anxieux refusent d’aller à l’école, peuvent souffrir d’angoisse de la séparation, d’anxiété sociale ou de trouble panique.
  • La probabilité que les enfants souffrent d’un trouble anxieux au cours de leur vie était près de trois fois plus élevée lorsqu'un parent du même sexe était atteint d'anxiété.

"Bien que l'on sache que l’anxiété est présente dans les familles, la contribution relative des gènes et de l'environnement n'est pas claire. (…) L'association du sexe des parents et de la progéniture avec la transmission des troubles anxieux n'a pas été étudiée auparavant", ont déclaré des chercheurs de l’université Dalhousie (Canada). C’est pourquoi ils ont décidé de réaliser une étude pour examiner si la transmission de l'anxiété des parents aux enfants était spécifique au sexe.

Une transmission selon le sexe

Pour les besoins de ces travaux, publiés dans la revue JAMA Network Open, les scientifiques ont recruté, du 1er février 2013 au 31 janvier 2020, 398 enfants (203 filles âgées d’environ 11 ans et 195 garçons âgés de 10 ans) conçus par 221 mères et 237 pères. L’équipe a fait passer des entretiens pour établir les diagnostics de troubles anxieux chez les parents et leur progéniture.

D’après les résultats, l’anxiété chez le parent du même sexe était associé à des taux accrus de troubles anxieux chez l’enfant, alors que les troubles anxieux chez le parent du sexe opposé ne l'étaient pas. En clair, les mères étaient plus enclines que les pères à léguer leur anxiété à leurs filles. Quant aux pères, ils étaient plus susceptibles de transmettre leurs troubles anxieux à leurs fils.

"Des facteurs environnementaux"

Selon les recherches, le fait de partager un foyer avec un parent du même sexe non-anxieux était associé à des taux plus faibles d'anxiété chez la progéniture, mais la présence d'un parent du sexe opposé non-anxieux ne l'était pas.

"Ce résultat suggère un rôle possible des facteurs environnementaux, tels que l'apprentissage, dans la transmission de l'anxiété des parents aux enfants. Des études futures devraient établir si le traitement de l'anxiété des parents peut protéger leurs enfants contre le développement d'un trouble anxieux", ont conclu les scientifiques.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES