Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude dans la revue Science

Comment le sommeil débarrasse le cerveau des ses déchets

C’est pendant qu’on dort que le cerveau se purifie de ses toxines. Une étude menée aux Etats-Unis montre qu’un système s’active au moment où le reste du corps est en veille.

Comment le sommeil débarrasse le cerveau des ses déchets SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 18.10.2013 à 15h35
  • |
  • |
  • |
  • |


L’expression « sommeil réparateur » vient de trouver son sens propre. L’université de Rochester (New York) publie ce 18 octobre dans la revue Science une étude qui démontre à quel point le sommeil est important. Dormir permet au cerveau de se nettoyer. C'est donc une fonction essentielle commune aux hommes et aux animaux. Pour ces derniers, vivant en pleine nature, c’est un état de vulnérabilité totale. Si un prédateur attaque pendant le sommeil, toute défense est impossible. Cela signifie donc que cette fonction est essentielle pour la vie et l’évolution. Les chercheurs de l’université de Rochester ont donc analysé l’activité cérébrale chez des souris. Leur cerveau est très similaire à celui de l’être humain. A l’aide d’une technique d’imagerie innovante, ils ont pu mettre en valeur une activité particulière du cerveau.

 

Un système de nettoyage propre au cerveau

Le sommeil permet au cerveau de se nettoyer des déchets qu’il a accumulés au cours de l’éveil de la fonction neuronale. Quand celle-ci passe en état de veille, d’autres mécanismes s’activent. Le système « glymphatique » est unique. Il s’active davantage quand le reste des fonctions cérébrales dort. Grâce à lui, 60% de l’espace intercellulaire s’accroît, ce qui permet l’évacuation de nombreuses toxines. En trop grand nombre dans le cerveau, elles causent des maladies neuro-dégénératives, comme la maladie d’Alzheimer.

 

Dans le reste du corps, le système lymphatique gère l’élimination des déchets cellulaires. Mais le cerveau, lui, est fermé au reste de l’organisme. Il est donc doté de son propre système de nettoyage, intégré à son système sanguin. Ce mécanisme pompe le fluide cérébro-spinal présent dans les tissus et le renvoie propre. Les déchets quant à eux sont évacués par le sang jusqu’au foie, qui les élimine.

 

Cette découverte marque un grand progrès dans la compréhension des fonctions biologiques du sommeil. A terme, elle pourrait même permettre de trouver des traitements contre les maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité