• CONTACT
Covid-19 : le virus peut rester un mois sur de la viande réfrigérée '); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Etude

Covid-19 : le virus peut rester un mois sur de la viande réfrigérée

Le virus de la Covid-19 peut rester jusqu'à quatre semaines sur de la viande réfrigérée, selon une étude. 

Covid-19 : le virus peut rester un mois sur de la viande réfrigérée Qwart / istock.


  • Publié le 12.07.2022 à 16h12
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La Covid-19 affecte les individus de différentes manières : fièvre, toux, perte de l'odorat...
  • La majorité des cas sont sans gravité, mais la Covid-19 peut être sévère, voire mortelle.

La Covid-19 peut rester plusieurs jours sur de la viande réfrigérée ou congelée, selon une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Applied and Environmental Microbiology.

Survivre jusqu'à 30 jours

"Comme de nombreux cas de SRAS-CoV-2 ont été liés à des usines productrices de viande, il se peut que les particules virales se transmettent pendant l'abattage, le stockage ou le transport des animaux", écrivent les chercheurs en préambule.

Après divers tests sur du poisson et de la viande, l’équipe a constaté que des virus similaires à ceux de la Covid-19 pouvaient survivre jusqu'à 30 jours sur les produits alimentaires conservés au réfrigérateur ou au congélateur. "La capacité des substituts viraux du SRAS-CoV-2 à survivre sur des produits alimentaires est une constatation importante et préoccupante", estiment les scientifiques. "Des efforts continus sont nécessaires pour prévenir la contamination des aliments et des surfaces de transformation", concluent-ils.

18 000 personnes hospitalisées

En France, la septième vague de Covid-19 est en train de prendre de l’ampleur : le taux d'incidence a augmenté de 23% en une semaine, et 18 000 personnes sont aujourd’hui hospitalisées à cause de la maladie.

"Les Français doivent retrouver les bons réflexes, (car) le virus va continuer de circuler par vagues", a récemment déclaré le ministre de la Santé François Braun. "Nous ne pouvons baisser la garde alors que nous venons de passer la barre des 150 000 décès", a ajouté le médecin urgentiste.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES