• CONTACT
Covid-19 : près de 70 % des malades souffrent d’un syndrome post-réanimation'); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Séquelles

Covid-19 : près de 70 % des malades souffrent d’un syndrome post-réanimation

Les personnes touchées par la Covid-19, qui ont été prises en charge dans un service de réanimation, auraient encore des séquelles physiques et psychologiques. 

Covid-19 : près de 70 % des malades souffrent d’un syndrome post-réanimation PatrikSlezak/istock


  • Publié le 09.07.2022 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Parmi les 70 % de patients ayant des séquelles de la Covid-19, on retrouvait aussi bien des jeunes que des personnes âgées voire très âgées.
  • Actuellement, il y a environ 100 entrées en soins critiques par jour pour cause de Covid-19 en France.

"Nous avons voulu regarder la qualité de vie des patients de la première et deuxième vagues entre trois et six mois après leur passage en réanimation. Nous avons donc recontacté 52 patients par téléphone, d’autres en téléconsultation. Nous leur avons demandé s’ils avaient des troubles psychologiques, musculaires, des douleurs, des problèmes de mobilité ou de nutrition", a expliqué, à 20 Minutes, Fanny Bounes​, anesthésiste-réanimatrice à l’hôpital Rangueil à Toulouse, qui a supervisé la thèse d'Alizée Assad qui s’intitule "le syndrome post-réanimation (SPR) et les programmes de réhabilitation post-réanimation".

Le résultat est inquiétant : six mois après, "plus de 70 % (des patients interrogés) avaient un Covid long". Les participants avaient été admis en réanimation à l’hôpital de Rangueil entre mars et octobre 2020, c’est-à-dire pendant les première et deuxième vagues. Ils avaient entre 19 et 80 ans. Les scientifiques ont observé des symptômes physiques mais aussi psychologiques. 

Des signes de dépression et des cauchemars

Pour les premiers, ils ont noté des troubles du sommeil, de l'essoufflement ou encore du mal à se tenir debout. Pour les seconds, "sept patients sur dix montraient aussi des signes de dépression. Un des patients qui est resté longtemps en réanimation a indiqué qu’il faisait des cauchemars des mois après en être sorti. Près de 40 % ont aussi des douleurs qui n’existaient pas avant, souvent dues au positionnement en réanimation", a développé Fanny Bounes. Cette position ventrale peut en effet provoquer des lésions, notamment de la cornée des yeux ou encore des troubles articulaires. 

Une fois sortis de l’hôpital, la grande majorité des patients doit donc vivre avec ces effets secondaires de la Covid-19, sans qu’il y ait de prise en charge spécifique. Pour l’améliorer mais aussi mieux dépister le syndrome post-réanimation, le CHU de Toulouse a rejoint l’étude Algo-Réa, coordonnée par le CHU de Nantes. Ainsi, ils espèrent y inclure et analyser tous les patients sortis de réanimation afin de mieux comprendre leurs séquelles à long terme.

"S’interroger sur des gestes qui sont parfois mal expliqués"

"Jusqu’à présent, ces patients n’étaient pas particulièrement suivis. Nous allons désormais mettre en place une consultation pluridisciplinaire en hospitalisation de jour, pour travailler sur les différents troubles. Cela va aussi nous permettre de mieux dépister les signes de syndrome post-réanimation mais aussi d’améliorer nos pratiques, de s’interroger aussi sur des gestes qui sont parfois mal expliqués. Le suivi des patients de réanimation, Covid ou pas, ça rend humble", a souligné Fanny Bounes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES