• CONTACT
\"Travel therapy\" : pourquoi les voyages contribuent à notre bonne santé mentale'); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Vacances d'été

«Travel therapy» : pourquoi les voyages contribuent à notre bonne santé mentale

Les voyages permettent d'améliorer la santé mentale des personnes fragiles. Une bonne nouvelle alors que les vacances d'été commencent. 

\ Nutthaseth Vanchaichana/iStock


  • Publié le 01.07.2022 à 11h21
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Dans le monde, 50 millions de personnes sont atteintes de démence.
  • "Le tourisme améliore aussi le bien-être physique", selon les auteurs.

Même si les vacances scolaires ne débuteront qu’officiellement le 7 juillet, de nombreux Français vont d’ores et déjà partir pour se rendre dans une destination plus ou moins loin, ce premier week-end du mois de juillet. D’après une étude publiée dans la revue Tourism Management, les voyages peuvent leur permettre de s’amuser et de se reposer, mais ils ont également le même effet qu’une thérapie pour les personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

Une stimulation cognitive et sensorielle

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l’université Edith-Cowan en Australie ont étudié comment le tourisme pouvait bénéficier aux personnes atteintes de démence. "Aucune recherche en tourisme ou en médecine ne s'est penchée sur la relation potentielle entre les voyages et le traitement médical de la démence", ont-ils indiqué. Afin de mener à bien leurs travaux, ils ont recruté des adultes atteints de démence.

Les scientifiques ont établi un lien entre les expériences touristiques et les interventions thérapeutiques en matière de démence. En clair, le tourisme pourrait faire partie des traitements contre la démence. D’après eux, le fait d'être dans de nouveaux environnements et de vivre de nouvelles expériences peut apporter une stimulation cognitive et sensorielle.

Voyager, une nouvelle forme de thérapie 

"L’exercice a été associé au bien-être mental et les voyages impliquent souvent une activité physique accrue, comme la marche. Les repas sont souvent différents en vacances : il s'agit généralement d'activités plus sociales avec plusieurs personnes et on a constaté que les repas de type familial influençaient positivement le comportement alimentaire des patients atteints de démence. Et puis il y a les éléments de base comme l'air frais et le soleil qui augmentent les niveaux de vitamine D et de sérotonine", a déclaré le Dr Jun Wen, auteur principal de l’étude dans un communiqué.

Selon le chercheur, les médecins peuvent recommander certains traitements contre la démence, tels que la musicothérapie, l'exercice, la thérapie de réminiscence, l'adaptation des repas et de l'environnement du patient, mais "tous ces éléments sont également souvent présents lors des vacances".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES