• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Cancérologie

Le cancer du pancréas va devenir plus préoccupant à l’avenir

Le cancer du pancréas va devenir de plus en plus préoccupant à l’avenir. Voici pourquoi. 

Le cancer du pancréas va devenir plus préoccupant à l’avenir Shidlovski/istock


  • Publié le 18.06.2022 à 10h19
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le cancer du pancréas est l’un des cancers les plus meurtriers.
  • Actuellement, il n’existe pas de traitement curatif pour le cancer du pancréas.

Dans seulement 10 à 20 % des cancers du pancréas, il est possible d’enlever la tumeur par une intervention chirurgicale avec pour objectif de guérir de la maladie, selon le service de chirurgie digestive hépatobiliaire et endoctrinienne de l’hôpital Cochin. Ce qui signifie que les 80% à 90% des autres cancers du pancréas sont diagnostiqués à un stade tardif, selon le site internet du Vidal, un ouvrage médical français à destination des professionnels de santé. 

Pourquoi ce cancer est-il dépisté aussi tard ? Les symptômes de cette maladie mettent du temps à se manifester : douleur à l’abdomen ou au dos, jaunisse, amaigrissement, fatigue… Quand ils apparaissent, il est souvent trop tard pour guérir le cancer car la tumeur n’est pas opérable. Dans ce cas, un protocole de chimiothérapie est entrepris afin de ralentir le développement de la maladie, soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie des patients.

Deuxième cause de mortalité par cancer d’ici 2030

Le développement de la maladie commence dans les cellules du pancréas. Mais avec le temps et si aucun traitement n’est effectué, les cellules cancéreuses se multiplient de façon anarchique. Celles-ci peuvent aussi se détacher de la tumeur et atteindre d’autres parties du corps comme les ganglions lymphatiques, le foie ou le péritoine, la membrane qui entoure l’estomac… Selon une étude publiée dans la revue Cancer Research, le cancer du pancréas pourrait devenir la deuxième cause de mortalité par cancer d’ici 2030. 

Le tabagisme a souvent été considéré comme l’un des principaux facteurs de risque du cancer du pancréas. Bien sûr, comme le rappelle  l’Institut national du cancer, fumer est bien en lien avec le développement de cette maladie. Néanmoins, les auteurs notent que la baisse du nombre de fumeurs dans la population durant cette décennie ne s’est pas accompagnée d’une diminution du nombre de cancer du pancréas. Ils expliquent donc qu’il y a d’autres facteurs de risque. 

Un mode de vie sain

L’obésité, les pancréatites chroniques - c’est-à-dire une inflammation du pancréas pouvant être due à l’excès de graisse du entoure le pancréas ou à une consommation excessive d’alcool - mais aussi le diabète sont de très grands facteurs de risque du cancer du pancréas. Ce dernier est caractérisé par un taux trop élevé de sucre dans le sang, l’hyperglycémie.

Pour limiter au maximum le risque de développer cette pathologie, l’idéal est donc d’adopter un mode de vie sain dès le plus jeune âge : ne pas fumer, consommer de l’alcool raisonnablement, manger équilibré sans excès et pratiquer régulièrement une activité physique. Santé publique France recommande de consommer au maximum deux verres d’alcool par jour, pas tous les jours et ne pas dépasser dix verres par semaine. Côté sport, l'Organisation Mondiale de la Santé préconise de faire 150 à 300 minutes de sport modéré ou au moins 75 à 100 minutes d’activité physique intense par semaine. 

En 2018, il y a eu 14 184 nouveaux cas de cancers du pancréas en France, selon l’Institut national du cancer. Il s’agit du neuvième cancer le plus fréquent chez l’homme et du septième chez la femme.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES