• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Pandémie

Covid : le rebond menace-t-il l’été ?

Contaminations, taux de positivité, sous-variants d’Omicron… Certains chiffres de la Covid-19 inquiètent, à quelques mois des vacances d’été. 

Covid : le rebond menace-t-il l’été ? gorodenkoff/istock


  • Publié le 04.06.2022 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le taux de positivité à la Covid-19 est de 14,8%, soit une hausse de 2,1% sur les sept derniers jours.
  • Sur les sept derniers jours, 245 décès liés au virus ont été enregistrés, soit une baisse de 36% en une semaine.

25 130 personnes ont été contaminées par la Covid-19 sur les dernières 24 heures, selon les données publiées par Santé publique France ce vendredi 3 juin. Ce chiffre est en augmentation de 422,3% sur les sept derniers jours, soit un mauvais signal à quelques semaines des grandes vacances d’été.

Une légère augmentation de la circulation virale…

Depuis quelques jours, plusieurs chiffres semblent annoncer une reprise de l’épidémie de la Covid-19, pour l’instant assez timide. "On voit d'ores et déjà une légère augmentation (...) de la circulation virale" du coronavirus, a déclaré Guillaume Spaccaferri, épidémiologiste chez Santé publique France, lors d'une conférence de presse.

…Après plusieurs semaines d’accalmie

L’optimisme vis-à-vis de la Covid semblait pourtant possible il y a encore quelques semaines, car le nombre de personnes contaminées par le virus diminuait régulièrement. Le gouvernement avait même, petit à petit, levé toutes les mesures sanitaires liées à la crise sanitaire. Le 16 mai dernier, la fin du port du masque dans les transports publics était la fin de la dernière grande restriction.

L’impact des sous-variants d’Omicron

"C'est toujours délicat d'apporter une réponse avec une cause unique", a répondu Guillaume Spaccaferri sur la raison de la reprise de l’épidémie. Selon l’épidémiologiste, une partie de la réponse se trouverait dans  "une moins bonne application des gestes barrières" et "l'impact de la diffusion de BA.4 et BA.5", des sous-variants d’Omicron identifiés et à l’origine de nouvelles vagues de cas - mais sans hospitalisation ni décès massifs - en Afrique du Sud et au Portugal. En France, selon des chiffres de la semaine dernière, il y aurait moins de 1% des nouveaux cas pour BA.4 et seulement 5% pour BA.5.

Baisse des hospitalisations

Une donnée reste rassurante : "l'absence d'impact hospitalier", a souligné Guillaume Spaccaferri. En effet, selon les chiffres de Santé publique France, il y a eu 2 213 hospitalisations sur les sept derniers jours, ce qui représente une baisse de 29,4% sur cette même période. 

Actuellement, en France, 14 419 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES