• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Pamplemousse

Fruits, édulcorants… ces aliments qui réduisent l’efficacité des médicaments

Certains édulcorants artificiels mais également certains aliments peuvent affecter la façon dont l'organisme métabolise certains médicaments, notamment les antibiotiques, les antidépresseurs et les antiviraux.

Fruits, édulcorants… ces aliments qui réduisent l’efficacité des médicaments smartstock


  • Publié le 02.06.2022 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Certains aliments ont un impact sur l’efficacité des médicaments d’après une étude.
  • 44 % des Français prennent tous les jours au moins un médicament.

Pamplemousse, lait, viande transformée, café… prudence si vous consommez ces aliments et que vous prenez des médicaments! En effet, d’après une étude américaine, ils impactent leur efficacité.

Ainsi, alors que l’on peut lire sur les notices d’utilisation que tel médicament doit être pris à jeun ou lors d’un repas pour éviter les effets secondaires indésirables, ce que l’on mange a aussi son importance tout simplement sur l'action du produit.

Effets toxiques

L'étude en laboratoire a montré que les édulcorants artificiels (les deux testés étaient le sucralose et l'acésulfame de potassium) perturbaient la fonction d'une protéine du foie qui aide à éliminer les toxines et les médicaments de l'organisme.

Mais d’autres aliments peuvent altérer le fonctionnement d'un médicament comme les agrumes, en particulier le pamplemousse, qui sont connus pour perturber l'absorption d'au moins 85 médicaments différents, des statines aux antidépresseurs et peut provoquer des effets toxiques.

En effet, ces fruits contiennent des composés appelés furanocoumarines qui peuvent interférer avec une enzyme de notre organisme qui décompose ces médicaments, ce qui peut entraîner des taux dangereusement élevés dans notre sang.

“Dans des conditions normales, cette enzyme réduit la quantité de médicament qui pénètre dans votre sang - et les quantités qui vous sont prescrites tiennent compte de ce processus, explique Simon Maxwell, professeur de pharmacologie clinique à l'université d'Édimbourg. Mais si, en même temps, vous buvez du jus de pamplemousse ou mangez ce fruit, les furanocoumarines empêchent cette enzyme de faire son travail”, explique-t-il.

Cette interaction se produit en partie dans l'intestin, ce qui permet une absorption accrue, mais aussi - et surtout - dans le foie, ce qui l'empêche d'éliminer progressivement le médicament dans les heures qui suivent l'absorption", ajoute le professeur Maxwell.

Etant donné le nombre de médicaments qui interagissent avec le pamplemousse, le plus sûr serait d’éviter d’en manger ou de boire son jus.

A consommer avec prudence

Parmi les autres aliments à consommer avec prudence: les produits laitiers tels que le lait, les yaourts et le fromage qui peuvent réduire l'absorption d'antibiotiques courants utilisés pour traiter de nombreux types d'infection, en particulier les tétracyclines (par exemple la doxycycline) et les fluoroquinolones (par exemple la ciprofloxacine) car ces substances se lient au calcium des produits laitiers.

Prudence également avec la viande transformée et d’autres aliments qui peuvent interagir avec certains antidépresseurs connus sous le nom d'inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO).

“Les IMAO agissent en réduisant l'activité d'une enzyme clé (la monoamine oxydase), ce qui entraîne une augmentation des niveaux de substances chimiques cérébrales "rassurantes", notamment la norépinéphrine, la sérotonine et la dopamine. Mais cette enzyme aide également à contrôler les niveaux de l'acide aminé tyramine, que l'on trouve dans les aliments fermentés, le salami, le fromage affiné, le hareng mariné et certaines bières ou vins", explique le professeur Maxwell.

Des niveaux élevés de tyramine peuvent provoquer une hypertension artérielle, entraînant des maux de tête violents, une vision floue et, parfois, des hémorragies cérébrales.

Ainsi, "les patients prenant des médicaments IMAO devraient réduire au minimum leur consommation de ce type d'aliments afin de réduire le risque d'accumulation de cet acide aminé au fil du temps", déclare le professeur Maxwell.

Effet positif

Parfois, l'effet des aliments ou des boissons peut être positif: boire l'équivalent d'un seul expresso peut renforcer l'effet du paracétamol car la caféine qu'il contient accélère l'absorption du médicament dans l'intestin.

Dans le Daily Mail, Aidan Goggins, un pharmacien basé à Londres, spécialisé dans les interactions entre aliments et médicaments, explique que l'interaction entre les aliments et les médicaments a été testée avec le même repas, défini par la Food and Drug Administration aux États-Unis : deux tranches de pain grillé avec du beurre, deux tranches de bacon frit, deux œufs au plat, 113 g de pommes de terre rissolées et 240 ml de lait entier.

Il estime que davantage de conseils et d'avertissements sur les interactions alimentaires devraient être ajoutés aux emballages.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES