• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Dermathologie

Une adolescente ne peut ni pleurer, ni se doucher, ni boire de l'eau à cause d'une terrible maladie

Une adolescente de quinze ans est atteinte d’un urticaire aquagénique, une maladie rare qui l’empêcherait de pleurer, de se doucher et même de boire.

Une adolescente ne peut ni pleurer, ni se doucher, ni boire de l'eau à cause d'une terrible maladie Ivan-balvan/istock


  • Publié le 15.05.2022 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L’urticaire aquagénique touche plus les femmes que les hommes.
  • Quelques médicaments ou crèmes existent pour atténuer la douleur, mais leurs effets sont temporaires.

Une personne sur 200 millions serait atteinte d’urticaire aquagénique. Cette maladie rare est une forme d’urticaire qui se manifeste par l’apparition de plaques rouges et qui démangent quelques minutes après avoir été en contact avec de l’eau, qu’importe sa température. Selon le journal Daily Mail, Abigail, une adolescente de 15 ans, serait atteinte de cette pathologie et ne pourrait plus ni pleurer, ni se doucher, ni même boire de l'eau.

“Ça faisait très mal, c'était comme de l’acide”

"Il a fallu beaucoup de temps pour être diagnostiquée, explique Abigail au Daily Mail. Quand il pleuvait, ça faisait très mal, c'était comme de l’acide. Je pensais que c’était normal". Les premiers symptômes de l’urticaire aquagénique dont est atteinte l’adolescente ont commencé il y a trois ans, en 2019, alors qu’elle n’avait que treize ans. Avec l’évolution de la maladie, ceux-ci ont augmenté : "Aujourd’hui, je pleure comme une personne normale et ça fait mal, développe-t-elle. Mon visage devient rouge et brûle très fort".

D’après les propos de la jeune fille, elle n’aurait pas bu un verre d’eau depuis une année entière à cause de sa maladie. Pour s’hydrater, elle dit consommer des boissons énergisantes et des jus de grenade, qui contiennent une faible quantité d’eau. "Je dois vérifier les étiquettes mais tout dans ce monde contient de l’eau, insiste Abigail. Je crains que personne ne sache quoi faire, y compris moi-même, si cela devient un jour incontrôlable". 

Pas de solution médicale 

Pour l’instant, aucune solution pérenne n’a été proposée à cette jeune patiente. Les professionnels de santé lui ont donné des pilules de réhydratation et pourraient, si son état ne s’améliore pas, envisager de l’hydrater en intraveineuses, en injectant l’eau directement dans son sang. 

"Quand je dis aux gens que je suis allergique à l'eau, ils pensent que c'est absolument ridicule et beaucoup sont choqués, explique l’adolescente. Ils soulignent toujours que nos corps sont constitués d’eau". Le manque de réponse médicale vient du fait que cette maladie est très rare. Ainsi, les médecins ignorent encore la cause de cette pathologie - aucun cas n’a présenté d’antécédent familial - ainsi que les traitements qui pourraient être efficaces.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES