Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée mondiale

Urticaire : 20 % de la population mondiale se gratte

L'urticaire est l'une des maladies dermatologiques les plus répandues. 15 à 20 % de la population mondiale est atteinte de cette infection de la peau au moins une fois au cours de sa vie. 

Urticaire : 20 % de la population mondiale se gratte SIPA

  • Publié 03.10.2014 à 18h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Plaques rouges, démangeaisons… 15 à 20 % de la population mondiale est atteinte d’urticaire au moins une fois au cours de sa vie. Les causes de cette affection cutanée sont nombreuses : antécédents familiaux, prise de certains médicaments tels que l’aspirine, allergies, stress, exposition au soleil ou au froid.

Urticaire chronique
L’urticaire se manifeste par l’apparition de plaques rouges (papules mobiles) sur la peau. La durée de ces crises n’excède pas les 24h si elles sont superficielles. Elles sont, en revanche, plus profondes lorsqu’elles atteignent la partie du derme et de l’hypoderme. Cette urtication appelée angio-œdème est alors visible pendant plusieurs jours. L’urticaire est considérée comme « chronique » lorsqu’il perdure au-delà de six semaines.

Comment identifier une crise d’urticaire ?
« Le diagnostic repose essentiellement sur les interrogatoires et sur l’examen clinique », indique la Haute Autorité de Santé (HAS) sur son site internet. Ces interrogatoires se font lors de chaque visite chez le médecin généraliste. Ce dernier se renseigne sur les antécédents familiaux et personnels, et la qualité de vie (stress, fatigue) du patient. Il lui demande également s’il a pris un médicament peu de temps avant la crise.

L'examen clinique cherche des signes de maladies générales (en particulier thyroïdiennes) et confirme une urticaire physique. Par exemple, l'urticaire au froid est confirmée en appliquant un glaçon sur la peau, l'urticaire au chaud en appliquant un tube d'eau chaude.

 

Il est possible de prévenir les crises d’urticaire, notamment en surveillant ses antécédents familiaux et personnels, et en protégeant sa peau du soleil et du froid. En cas de crises passagères, une consultation chez le médecin est nécessaire. Prendre des notes sur les circonstances de survenue des crises (environnement, activités, état psychologique, exposition à d’éventuels allergènes) peut aussi aider à cibler le diagnostic et éviter ainsi l’apparition d’autres crises.

L’urticaire chronique requiert, quant à lui, des traitements médicamenteux tels que la prise d'antihistaminiques sur plusieurs mois.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité