• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Grossesse

Chirurgie bariatrique : il est recommandé d’attendre deux ans avant d’avoir un enfant

Les femmes qui ont subi une chirurgie bariatrique devraient attendre deux ans avant d’avoir un enfant pour éviter les complications. Explications. 

Chirurgie bariatrique : il est recommandé d’attendre deux ans avant d’avoir un enfant Basilico Studio Stock/istock


  • Publié le 08.05.2022 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La durée optimale entre la chirurgie bariatrique et la conception d’un enfant n'a pas été déterminée par les auteurs.
  • Il est recommandé aux femmes qui veulent avoir un enfant d’attendre au moins deux ans après une opération, quel que soit le type de chirurgie qu’elles ont eu.

Au moins 12 mois avant d’essayer d’avoir un bébé et donc environ deux ans avant qu’il naisse… Il s’agit des délais que recommandent les chercheurs aux femmes qui ont subi une chirurgie bariatrique. Selon eux, ne pas les respecter exposerait les futures mamans et leurs bébés à des complications et même, des problèmes de santé à long terme. Leurs travaux ont été présentés au Congrès européen sur l'obésité, qui a eu lieu à Maastricht, aux Pays-Bas. 

Beaucoup de femmes ont une chirurgie bariatrique

La chirurgie bariatrique, aussi appelée chirurgie de l’obésité, est une intervention qui vise à faire maigrir la personne atteinte d'obésité. Celle-ci ne peut être envisagée que si la personne a déjà essayé de perdre du poids, avec une prise en charge médicale spécialisée de plusieurs mois, mais n’a jamais réussi. Ce type d’intervention est de plus en plus pratiquée en France. En 1997, il y avait 2 800 opérations bariatriques, tandis qu’en 2016, il y en a eu 59 300 selon la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques. Cette opération est aussi de plus en plus courante chez les femmes : plus de 80 % des patients opérés sont de sexe féminin. Et, souvent, elles sont en âge de procréer.  

Des risques de pré-éclampsie et de diabète gestationnel pour les mamans 

Selon les chercheurs, avoir un enfant sans attendre au moins deux ans expose les femmes à deux principaux risques : la pré-éclampsie et le diabète gestationnel. La pré-éclampsie est une complication survenant au cours du dernier trimestre de la grossesse et qui se manifeste par une hypertension artérielle et une forte albuminurie, un problème rénal. La constatation de ces signes chez une femme enceinte impose une hospitalisation et la mise en route d’un traitement antihypertenseur. 

Et de naissance avec un poid et une taille inssuffisants

Le diabète gestationnel - ou diabète de grossesse - est une augmentation de la glycémie (c’est-à-dire la quantité de sucre dans le sang) qui apparaît lorsqu’une femme est enceinte et disparaît après l'accouchement. Néanmoins, il peut-être dangereux pour la mère et pour le fœtus. La future maman peut ainsi souffrir d’une hypertension artérielle ou développer une pré-éclampsie. Elle a aussi plus de risques d’avoir une césarienne ou un accouchement prématuré. Le fœtus peut aussi avoir un retard de croissance. Pour les bébés, le risque principal est qu’ils aient un poids très insuffisant et soient de petite taille, ce qui peut les exposer à divers problèmes de santé.

5 fois plus de risques d’avoir un bébé de petite taille 

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont étudié les cas de 48 grossesses après chirurgie bariatrique. En moyenne, les femmes étaient âgées de 34,3 ans et avaient un indice de masse corporel de 30,9, c’est-à-dire considéré comme obésité modérée. Parmi elles, 14,6 % des bébés avaient été conçus moins de 12 mois après la chirurgie bariatrique, 14,6 % 12 à 24 mois après et 70,8 % de plus de 24 mois. Résultat : le poids moyen à la naissance était de 2980 grammes et 26,3 % des bébés étaient petits. Ainsi, ils en ont conclu que les femmes qui avaient fait des enfants moins de deux ans après leur opération avaient 15 fois plus de risques d'avoir un bébé de petite taille que celles qui ont attendu plus longtemps pour concevoir.

Des carences nutritionnelles nocives pour le bébé

"L'intervalle entre la chirurgie bariatrique et la conception a un impact significatif sur le poids à la naissance, des intervalles plus courts étant associés à un risque plus élevé d'avoir un bébé de poids très insuffisant, explique Bárbara Araújo, l’un des auteurs. Cela est probablement dû à la perte de poids rapide qui se produit après une chirurgie bariatrique, ce qui rend plus difficile pour la femme enceinte de prendre un poids suffisant pendant la grossesse. La perte de poids rapide peut également entraîner des carences nutritionnelles qui peuvent être nocives pour le bébé”.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES