• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nuisances sonores

Les ventilateurs silencieux sont meilleurs pour la santé

L’exposition au bruit expose à un risque accru d’hypertension artérielle, de troubles auditifs ou de maladie mentale. Or, les systèmes de ventilation peuvent être une source importante de nuisance sonore. 

Les ventilateurs silencieux sont meilleurs pour la santé CentralITAlliance/istock


  • Publié le 25.04.2022 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Aujourd'hui, nous passons jusqu'à 87% de notre vie à l'intérieur, d’après une étude américaine.
  • Selon l’OMS, un Européen sur cinq est régulièrement exposé à des niveaux trop élevés de bruit pendant la nuit, ce qui peut avoir des conséquences sur sa santé.

Le silence serait bon pour la santé. En tous cas, il est moins néfaste que le bruit. Différentes études ont montré qu’une exposition trop importante aux nuisances sonores peut accentuer le risque de développer certaines maladies voire ralentir le développement cognitif des enfants. Des chercheurs de l’université de Chalmers, située en Suède, se sont intéressés à une source importante de bruit présente aussi bien dans les domiciles que dans les lieux publics : les systèmes de ventilation. Ils ont identifié un bruit spécifique produit par ces appareils, dont l’élimination pourrait selon eux "améliorer considérablement notre santé physique et mentale". Leurs travaux sont publiés dans Physics of Fluids.

Un bruit qualifié de "tonal"

Le bruit en question se produit lorsque les pales du ventilateur tournent, générant un son avec une fréquence constante et prévisible, qualifiée de bruit "tonal". Selon un rapport de l'OMS, le bruit tonal du type de celui qui se produit dans les systèmes de ventilation peut avoir des effets négatifs sur la santé humaine. Une exposition à long terme à ce type de son augmente le risque d'hypertension artérielle, d'arrêt cardiaque, d'acouphènes, de troubles auditifs, de troubles du sommeil et de stress. Le développement cognitif des enfants peut également être affecté par les niveaux de bruit provenant des systèmes de ventilation. "La source du son tonal n'a jamais été identifiée auparavant sur ce type de ventilateur, explique Martin Ottersten, doctorant industriel en dynamique des fluides à l'Université de technologie de Chalmers et auteur principal de l’étude dans un communiqué. Lorsque vous pouvez réduire ce ton, les ventilateurs deviennent extrêmement silencieux et, à cet égard, uniques. C'est la première fois que quelqu'un réussit à la fois à identifier et à éliminer la source du bruit." 

Moins de bruit et plus d’efficacité 

"Je suis sensible au son et j'ai parfois des difficultés à me concentrer et à dormir avec des sons dérangeants, précise Martin Ottersten. Et je sais que le son tonal peut perturber notre cerveau. Lorsque j'ai lu les rapports de l'OMS sur la façon dont le son tonal peut également entraîner des maladies telles que l'hypertension artérielle et même l'arrêt cardiaque, ce travail a pris une toute nouvelle dimension." Pendant quatre ans, il a recherché la source de ce bruit en s’appuyant notamment sur des systèmes de calculs informatiques de pointe. Les calculs ont fourni des données audio sur le ventilateur, qui ont été utilisées pour localiser la source des tonalités. Après plusieurs essais, il a conçu un ventilateur de manière à ce que le son tonal diminue considérablement. "Nous avons également observé que l'efficacité du ventilateur augmente à mesure que le son tonal diminue", ajoute le scientifique. À terme, il souhaite développer commercialement son prototype pour "contribuer à créer des environnements intérieurs plus sains, tout en aidant à réduire la consommation d'énergie et les émissions de dioxyde de carbone".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES