• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Épidémie

Vague de chaleur : avec la Covid-19, les ventilateurs et climatiseurs sont à utiliser avec précaution

Avec la vague de forte chaleur qui sévit actuellement, le recours aux climatiseurs et aux ventilateurs est quasiment inévitable. Mais des mesures de précaution face aux risques de transmission de la Covid-19 s'imposent.

Vague de chaleur : avec la Covid-19, les ventilateurs et climatiseurs sont à utiliser avec précaution LightFieldStudios/iStock

  • Publié le 26.06.2020 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans les bouleversements qu'elle a provoqués, la crise sanitaire a soulevé des questions que l'on ne se posait pas auparavant. On le voit désormais avec la vague de chaleur qui sévit en France. En effet, s'il serait tentant d'avoir recours aux ventilateurs et climatiseurs pour rafraichir les entreprises, magasins et lieux d'habitation, leur utilisation ne doit pas être prise à la légère. En cause : le mode de transmission principal de la Covid-19, c'est-à-dire "par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche", selon la définition du Ministère des Solidarités et de la Santé, qui peut présenter des risques avec l'utilisation de ces dispositifs.

"En cas de regroupement de personnes dans une salle commune, beaucoup d’hypothèses et questions partent du principe que l’on risque d’associer dans la même salle des personnes contaminées et des personnes saines en raison du caractère asymptomatique possible de l’atteinte par le Covid-19. La crainte est alors de favoriser une contamination par l’aérosolisation de particules virales", peut-on lire dans un avis rendu le 6 mai dernier par le Haut Conseil de la santé publique.

S'assurer que le renouvellement de l’air est assuré régulièrement

Selon l'instance, le ventilateur projette les gouttelettes respiratoires de toutes les personnes présentes dans la pièce en créant un mouvement d'air important, ce qui rend "inopérante la distance de sécurité" entre chacun. Ainsi, "dans les espaces collectifs de petit volume, clos ou incomplètement ouverts", comme les salles de classe et les établissements pour personnes âgées, son recours est contre-indiqué à partir du moment où plusieurs personnes sont présentes, même si elles portent un masque. 

Pour une personne seule, l'usage du ventilateur n'est pas proscrit. Néanmoins, dans un document paru le 21 mai, le ministère des Solidarités et de la Santé recommande de couper l'appareil avant qu’une autre personne n’entre dans la pièce. Enfin, que l'on soit seul ou en groupe, il convient de s'assurer que le renouvellement de l’air soit assuré régulièrement, au minimum pendant 10 à 15 minutes deux fois par jour.

Une maintenance et un nettoyage régulier obligatoires pour les climatiseurs

Lorsque l'on a recours à un climatiseur individuel, le ministère préconise l'utilisation "des filtres les plus performants possibles sur le plan sanitaire, en lien avec la compatibilité technique de l’installation", comme les produits HEPA. Il convient également de retirer, puis nettoyer périodiquement et réinstaller les filtres. "Changer périodiquement les filtres par des filtres neufs peut contribuer à améliorer la qualité de l’air intérieur", indique l'instance. Autre point important : s'assurer que la maintenance soit réalisée régulièrement.

Les mêmes recommandations s'appliquent à l'usage d'un climatiseur collectif. Par ailleurs, le ministère des Solidarités et de la Santé conseille la vérification de l’absence de mélange entre l’air repris des locaux et l’air neuf dans les centrales de traitement d’air. Objectif : "prévenir l’éventuelle recirculation de particules virales dans l’ensemble des locaux par l’air soufflé". Le cas échéant, il faut déconnecter les échanges thermiques pour n’avoir qu’un système dit "tout air neuf".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité