• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Reflux

Grippe : où en est l’épidémie en France ?

Bonne nouvelle : la majorité des indicateurs de la diffusion de la grippe sont désormais à la baisse, selon Santé publique France. Mais toutes les régions du pays sont toujours en phase épidémique. C’est pourquoi l’autorité sanitaire rappelle l’importance des gestes barrières et de la vaccination.

Grippe : où en est l’épidémie en France ? monstArrr_/iStock


  • Publié le 21.04.2022 à 16h55
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Depuis le début de la surveillance épidémiologique de la grippe, 351 cas graves ont été admis en réanimation, dont 11 en semaine 15.
  • En France, on enregistre 377 signalements d’épisodes de cas groupés d’infection respiratoire aiguë en établissements médico-sociaux, dont 153 épisodes confirmés pour la grippe.

Après cinq semaines d’augmentation, l’épidémie de grippe, inhabituellement tardive cette année, recule en France hexagonale. C’est ce qu’a indiqué Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire publié le 20 avril. En semaine 15, l’autorité sanitaire a constaté une réduction de la plupart des indicateurs de la grippe. Cependant, toutes les régions sont encore placées en phase épidémique. D’après les derniers chiffres, le taux d’incidence des consultations pour un syndrome grippal est estimé à 202 pour 100.000 habitants, soit une diminution de 14 % par rapport à la semaine 14.

Une baisse des décès

Le nombre de passages aux urgences pour une grippe a également baissé de 24 %. Quant au nombre de personnes hospitalisées après un passage aux urgences, il s’élève à 900, soit une réduction de 24 % par rapport à la semaine 14. "Le niveau d’intensité de l’activité en médecine ambulatoire pour syndrome grippal est passé d’un niveau modéré en semaine 14 à un niveau faible en semaine 15", peut-on lire dans le rapport.

Selon Santé publique France, pour la première fois, le nombre de décès liés à la grippe a également chuté en semaine 15. Ces décès concernaient majoritairement des personnes âgées de 65 ans ou plus (85 %) et 13 décès ont été recensés chez des enfants de moins de 15 ans.

Continuer à appliquer les gestes barrières

"Bien qu’en diminution, les indicateurs de la grippe étaient encore cette semaine à des niveaux élevés marquant une circulation toujours intense des virus grippaux en parallèle du SARS-CoV-2. Dans ce contexte, l’intérêt des gestes barrières pour limiter la diffusion des virus grippaux et protéger les personnes à risque notamment les personnes âgées reste essentiel", rappelle l’autorité sanitaire. Elle insiste également sur l’importance de la vaccination, qui reste un des "meilleurs moyens de se protéger de la grippe".

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES