Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne de prévention

Sécurité routière : les conducteurs de moins de 25 ans accros aux SMS

La Sécurité Routière lance une nouvelle campagne de sensibilisation axée sur le téléphone portable. 31% des Français consultent leurs SMS alors qu'ils sont au volant.

Sécurité routière : les conducteurs de moins de 25 ans accros aux SMS CLOSON/ISOPIX/SIPA

  • Publié 11.10.2013 à 18h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour presque un conducteur français sur trois, regarder son téléphone lorsqu'il émet une alerte (SMS, appel, mise à jour...) est un réflexe. Ils sont aussi 31% à consulter leur téléphone au volant. Face à ce constat inquiétant, la Sécurité Routière lance, ce 11 octobre, une nouvelle campagne de sensibilisation, télévisée et sur Internet, axée sur le téléphone mobile.

 

L'angoisse de ne pas décrocher s'appelle le syndrome FOMO

Chez les moins de 25 ans, le téléphone mobile est presque une addiction. Témoin de cette obsession pour le portable : 71% souhaiteraient que leur téléphone indique lorsqu'ils sont au volant ou indisponibles. Ils se sentent obligés de répondre aux alertes dans l'immédiat. Pour la Sécurité Routière l'impossibilité de raccrocher porte un nom : le syndrome FOMO (Fear Of Missing Out). Les utilisateurs ont une angoisse d'être coupés du monde s'ils ne répondent pas immédiatement à l'alerte signalée. Cette théorie s'observe dans les chiffres. Deux tiers des moins de 25 ans consultent leur téléphone au volant contre 34% des 25-34 ans. Dans un sondage AXA Prévention publié la veille, les femmes avouaient déjà à 21% consulter leurs SMS au volant. Les hommes étaient 15% à le faire.

 

Lire un SMS au volant multiplie par 23 le risque d'accident

Lire un SMS ou écrire un message au volant, particulièrement avec un tactile, suppose de décrocher le regard de la route. C'est ce qui guide le nouveau slogan de la sécurité routière : "Quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ?" En effet, quitter la route du regard 5 secondes, c'est multiplier par 23 les risque d'accident. Les conducteurs le reconnaissent : ils sont 15% à s'être déjà fait peur en lisant un message. Une peur qui ne les empêche toutefois pas de recommencer.

 

« Smartphone et conduite - Attention danger » : Regardez la vidéo de la campagne

 

 

Selon la Sécurité Routière, le téléphone portable transmet 4 sources de distraction : auditive (sonnerie), visuelle (écran), physique (répondre) et cognitive (pensées parasites). Utiliser le téléphone lorsqu'on conduit détourne l'attention et double le temps de réaction.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité