• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Ophtalmologie

​​Des médicaments contre l’impuissance peuvent perturber la vision

Les hommes qui prennent régulièrement des médicaments contre les troubles de l’érection seraient plus à risque de développer des affections oculaires. 

​​Des médicaments contre l’impuissance peuvent perturber la vision peakSTOCK/istock


  • Publié le 09.04.2022 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le décollement de rétine touche environ 1 personne sur 10 000 chaque année selon l’Assurance maladie.
  • Les auteurs de l’étude ne déconseillent pas aux hommes d’arrêter de prendre des médicaments contre les troubles de l’érection mais de ne pas dépasser une pilule par jour.

Chez les hommes, à partir de 50 ans, les troubles de l'érection peuvent être plus fréquents selon l’Assurance maladie. Ceux-ci correspondent à une diminution durable de la qualité des érections et sont généralement liés à l’état de santé physique et/ou psychologique de la personne. Ainsi, pour les éviter, certains patients optent pour une prise médicamenteuse : des pilules qui permettent de restaurer la fonction érectile déficiente en augmentant le flux sanguin vers le pénis. 

85% de risque de développer une affection oculaire grave

Mais des chercheurs de l'Université de la Colombie-Britannique au Canada alertent dans une étude publiée dans la revue JAMA Ophthalmology : la prise régulière de ces médicament contre les troubles de l’érection peut avoir des conséquences oculaires. Selon eux, cette pratique augmenterait de 85% le risque de développer des affections oculaires graves, et plus particulièrement trois d’entre elles. 

Le décollement rétinien ou la neuropathie optique ischémique

La première affection oculaire dont peuvent souffrir les patients est un décollement rétinien grave qui est dû à la présence d’une petite poche de liquide située sous la rétine. Celle-ci est donc décollée et ne fonctionne plus. En l’absence de traitement rapide, le décollement se poursuit. Il s’agit d’une urgence chirurgicale. La deuxième affection analysée par les chercheurs est l'occlusion vasculaire rétinienne, c’est-à-dire un ralentissement brutal de la circulation veineuse dans la rétine. Enfin, la dernière est la neuropathie optique ischémique, une lésion du nerf optique causée par une obstruction de son apport en sang.

Sur les 213 000 patients analysés…

Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont analysé les données de 213 000 hommes américains âgés de 60 ans et plus. Avant de prendre régulièrement ces traitements, ceux-ci n’avaient jamais souffert de problèmes oculaires. Pour éviter toute erreur, les chercheurs ont écarté de leur étude d’autres paramètres pouvant affecter la vue comme le diabète, l’hypertension artérielle ou encore les maladies cardiaques. 

…environ 15 personnes sur 10 000 risquent une affection

"Bien que nous ayons trouvé un risque élevé, le risque en termes absolus n'est pas très important, explique Mahyar Etminan, l’un des auteurs. Nous signalons qu'environ 15 patients sur 10 000 (peuvent être concernés par une affection oculaire). Cependant, étant donné qu'aux États-Unis, environ 20 millions d'ordonnances sont délivrées pour ces médicaments chaque mois, même un petit risque pourrait se traduire par un nombre important d'hommes potentiellement confrontés à ces événements. C'est pourquoi nous voulions faire savoir que si vous avez des déficits visuels ou des changements lorsque vous prenez ces médicaments, assurez-vous de vérifier et de consulter un ophtalmologiste".

Des effets sur le flux sanguin dans tout le corps

Les scientifiques expliquent leurs résultats par le fait que ces traitements peuvent restreindre l’apport de sang vers d'autres parties du corps… “Ces médicaments traitent la dysfonction érectile en améliorant le flux sanguin, mais nous savons qu'ils peuvent également entraver le flux sanguin dans d'autres parties du corps, poursuit Mahyar Etminan dans le Daily Mail. Bien que notre étude ne prouve pas la relation de cause à effet, il existe un mécanisme par lequel ces médicaments pourraient éventuellement entraîner ces problèmes”.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES