• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Asthme

Tabagisme passif : le régime méditerranéen limite les dégâts

Alors que le tabagisme passif est encore un problème majeur de santé publique, une étude montre que la qualité de l'alimentation permettrait de réduire les maladies respiratoires des jeunes exposés à la fumée.

Tabagisme passif : le régime méditerranéen limite les dégâts Artit_Wongpradu/iStock


  • Publié le 23.03.2022 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Chez les jeunes, une alimentation saine réduit les probabilités de développer de l'asthme au contact de la fumée de tabac
  • Les adolescents ayant encore des organismes immatures, le tabagisme passif peut avoir des répercussions sur le développement des maladies respiratoires chroniques à l’âge adulte

Une alimentation saine plus forte que la nocivité du tabagisme passif ? Une étude parue dans Annals of the American Thoracic Society a démontré l’efficacité de régimes à base de fruits et de fibres sur les effets délétères d’une exposition précoce à la fumée, notamment sur l’asthme

Plus de 7 000 adolescents suivis

Pour parvenir à ce résultat, des chercheurs américains ont suivi plus de 7 000 adolescents non-fumeurs, séparés en groupes selon plusieurs critères de suivi : la qualité du régime alimentaire classée par le Healthy Eating Index 2010-score en cinq critères et le taux d’exposition à la fumée du tabac, mesurée par la cotinine, un biomarqueur sanguin. L’exposition au tabac était soit basse ( inférieure à 2,99 ng/ml) soit haute ( supérieure à 2,99 ng/ml). En comparaison, les fumeurs présentent des taux au- dessus de 15 ng/ml et les non fumeurs sont typiquement à un taux inférieur à 1 ng/ml.

Les bienfaits du régime méditerranéen

Parmi ces adolescents, ceux qui étaient confrontés à un fort taux de tabagisme passif et qui suivaient le régime alimentaire le plus qualitatif, le régime méditerranéen à base de fruits et légumes, riches en fibres et en oméga 3, développaient moins d’asthme que ceux dont l’alimentation était de moins bonne qualité car composée de graisses saturées et d’aliments transformés.

Le fait d’étudier des adolescents est particulièrement intéressant puisque cette période de la vie est celle où l’on est le plus sensible à son environnement direct qui, dans le cas du tabagisme passif, peut contribuer au développement des maladies respiratoires chroniques à l’âge adulte. C’est également le moment où l’on adopte des habitudes alimentaires qui auront un impact dans la vie future.

24% de jeunes exposés à la fumée de tabac à la maison

Aujourd’hui, près des deux tiers des adolescents de 12 à 16 ans dans le monde sont exposés au tabagisme passif, dans la plupart des cas dans l’espace public. En France, parmi les jeunes de 17 ans, 24% déclarent être exposés à de la fumée de tabac à la maison et plus de 62% devant leur établissement scolaire en 2017, d’après une étude du site de Santé publique France. Un adolescent sur sept ( plus de 14%) déclare avoir eu au moins un épisode asthmatique au cours de sa vie. Aux Etats-Unis, ils sont plus de quatre millions à développer de l’asthme.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES