• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Les infirmières sont deux fois plus susceptibles de se suicider que les autres femmes

Le risque de mettre fin à ses jours est plus élevé de 70 % chez les infirmières que chez les femmes qui sont médecins, selon une étude américaine.

Les infirmières sont deux fois plus susceptibles de se suicider que les autres femmes Jovanmandic/iStock


  • Publié le 22.03.2022 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 24,9 % des infirmières ont eu recours à l'empoisonnement pour se suicider.
  • L’utilisation d’antidépresseurs, de benzodiazépines et d’opiacés pour se donner volontairement la mort était également plus courante chez les professionnels de santé.

"Des récentes recherches suggèrent que les infirmières peuvent être à haut risque de suicide. Cependant, il existe peu d'études sur ce sujet", ont écrit des chercheurs de l’université du Michigan (États-Unis), dans des travaux publiés dans la revue JAMA Psychiatry. Pour avoir une estimation de l'incidence des suicides chez les infirmières par rapport à la population générale, ils ont analysé les données des Centers for Disease Control de 2007 à 2018. Au total, 159.372 suicides ont été recensés. "Les associations entre le type de clinicien et la méthode de suicide et les résultats de l'examen toxicologique au décès ont été calculées", ont précisé les auteurs.

Le taux de suicide chez les infirmières est deux fois plus élevé

D’après les résultats, 2.374 infirmières s’étaient volontairement donner la mort et 857 suicides ont été rapportés chez les femmes qui sont médecins. Les scientifiques ont constaté que le suicide était deux fois plus fréquent chez les infirmières que chez les autres femmes. Les taux de suicide chez les femmes, pour 100.000 personnes entre 2017 et 2018, étaient de 17,1 pour les infirmières, 10,1 pour les médecins et 8,6 pour la population générale. "C'est beaucoup plus élevé que ce à quoi je m'attendais", a déclaré Matthew Davis, auteur principal de l'étude, dans un communiqué.

Le stress en cause

"Les systèmes de santé imposent des exigences accrues aux professionnels la santé. Même avant l’émergence de la Covid-19, les infirmières signalaient des facteurs de stress importants sur le lieu de travail, notamment une réduction du personnel, une complexité accrue des soins et des tâches bureaucratiques supplémentaires. Les infirmières ont travaillé sans relâche pour s'occuper de patients gravement malades et ont dû faire face à leur propre exposition au virus. Les infirmières et infirmiers avec lesquels je travaille sont régulièrement confrontés à des défis plus difficiles à la maison qui leur imposent un stress supplémentaire, comme la prise en charge d'enfants ou de parents", a développé Christopher Friese, co-auteur de l’étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES